La poursuite contre les deux entreprises liées à l'homme d'affaires, a été intentée par des sous-traitants, pour factures prétendument impayées.

Les firmes visées sont Construction Louisbourg Ltée et Simard-Beaudry Construction Inc., les mêmes qui ont reconnu leur culpabilité dans une affaire d'évasion fiscale de 4,1 millions $, fin 2010.

Deux entreprises de Tony Accurso sont poursuivies pour factures impayées
Deux entreprises de Tony Accurso sont poursuivies pour factures impayées
Ce sont deux entrepreneurs de Montréal, Compacsol inc. et Consultant Géocontrol Ltée, qui ont déposé une requête le 21 mars dernier en Cour supérieure.

Ils disent ne pas avoir été payés après qu'ils aient effectué divers mandats en sous- traitance, dans le cadre de travaux qu'effectuaient Construction Louisbourg Ltée et Simard-Beaudry Construction Inc. au port de Montréal. Pourtant, toutes les factures ont été transmises, assurent les sous-traitants.

Les travaux étaient liés au forage et à l'analyse des sols. Compacsol inc. et Consultant Géocontrol Ltée allèguent que le travail d'une valeur totale de 93 595,03 $ ne leur a pas été payé. Ils demandent des intérêts de 15 % sur cette somme et un montant de 10 000 $ à titre d'honoraires extrajudiciaires.

La cause devrait être entendue le 2 mai au palais de justice de Montréal.
Construction Louisbourg Ltée, spécialisée dans le domaine des égouts et des aqueducs, et Simard-Beaudry Construction Inc., qui fabrique principalement du béton, de la pierre concassée et de l'asphalte, ont déjà été considérées comme des firmes parmi les plus importantes dans leur domaine au Québec.

Sanctions

Mais depuis qu'elles ont plaidé coupables suite à une enquête de Revenu Canada, le 7 décembre 2010, ces deux personnes morales n'ont cessé de perdre de l'importance.

C'est une nouvelle entreprise de construction liée à Accurso, Louisbourg SBC, qui récolte les gros contrats.

En fait, actuellement, Construction Louisbourg Ltée et Simard-Beaudry Construction Inc. ne peuvent plus exercer d'activités de construction, en vertu de sanctions qui leur ont été imposées par la Régie du bâtiment du Québec (RBQ).

Construction Louisbourg Ltée a vu sa licence d’entrepreneur suspendue du 1er février au 30 juin 2012, soit une période de 5 mois.

Simard-Beaudry Construction Inc, de son côté, a écopé d'une suspension de licence de 4 mois et une semaine, et ne pourra recommencer à travailler, que le 10 juin prochain.