Chaque année, les étudiants de l’Université de Montréal décernent le Prix d’excellence professorale dans deux catégories : professeur, et chargé de cours.

“Je ne crois pas être représentant d’un succès X ou Y, je fais le travail que j’ai à faire et tant mieux si certains, ou plusieurs idéalement, aiment ça.”
“Je ne crois pas être représentant d’un succès X ou Y, je fais le travail que j’ai à faire et tant mieux si certains, ou plusieurs idéalement, aiment ça.”
Alors que Danièle Pinard remporte le prix côté professeurs, c’est Frédéric Bérard, chargé de trois cours (droit constitutionnel, droit administratif et interprétation des lois) qui remporte pour la troisième fois, après 2008 et 2011, cette belle récompense.

“ Je suis content, c’est un honneur. L’enseignement, c’est une passion oui. Un coup de foudre instantané “, dit-il.

Au-delà de l’honneur, ce que souhaite Frédéric Bérard avant tout, c’est poursuivre ses cours aussi longtemps que cela plaira.

“Je ne crois pas être représentant d’un succès X ou Y, je fais le travail que j’ai à faire et tant mieux si certains, ou plusieurs idéalement, aiment ça.”

Super professeur, et super chroniqueur pour Droit-Inc, il se dévoile aujourd’hui dans une entrevue exclusive, et sans langue de bois.

“ Droit-inc et l’enseignement, c’est très différent, dit-il. En matière d’enseignement, j’essaie de demeurer le plus neutre possible. Sur Droit-Inc, on me demande mon opinion. La chose dont je suis “fier”, c’est que je n’ai pas fait de compromis d’un point de vue idéologique ou autre. Je garde plus d’objectivité et de neutralité lorsque j’enseigne. Droit-Inc me permet d’être un peu plus moi-même d’un point de vue idéologique. “

1- Un bon prof, c’est quoi ?

Le lecteur Flash n'est pas disponible.


2- L’espoir d’un futur meilleur, possible ?



3- La clé de la réussite ?

Le lecteur Flash n'est pas disponible.


4- Une réponse aux critiques ?