Elle ne sera donc pas candidate du NPD lors des prochaines élections fédérales.

L'avocate de Charlesbourg estime que parce qu'elle est un homme ayant choisi de vivre sa vie en tant que femme qu'elle a été rejetée par le comité de planification électorale.

Le comité jure que cela n'a rien à voir dans la décision.

Il pointe plutôt l'incapacité de travailler en équipe de l'avocate de Charlesbourg, et son langage qualifié de «difficilement conciliable» avec la manière dont le NPD veut communiquer avec ses électeurs.

Le chef néo-démocrate Jack Layton a endossé la décision.

De son côté, Micheline Montreuil s'est dite déçue de l'attitude du parti et n'écarte pas une éventuelle poursuite.

Mme Montreuil réfléchit à la possibilité de devenir candidate indépendante.

Micheline Montreuil, née Pierre Montreuil, s'était fait connaître en 1997 lorsqu'elle avait entamé une bataille juridique contre le Directeur de l'état civil du Québec afin de changer son nom pour un nom féminin.