Me Lindy Rouillard-Labbé a été choisie comme lauréate de la Bourse Vicomte Bennette.
Me Lindy Rouillard-Labbé a été choisie comme lauréate de la Bourse Vicomte Bennette.
Cette bourse, d’une valeur de 40 000 $, est décernée par l’Association du Barreau canadien (ABC) à un étudiant ou à une étudiante qui poursuit des études supérieures en droit.

Âgée de 29 ans, Me Rouillard-Labbé est diplômée du baccalauréat en relations internationales et droit international et du baccalauréat en droit de l’Université du Québec à Montréal.

Grâce à la Bourse Vicomte Bennett de l’ABC, elle compte poursuivre des études à la maîtrise en droit à l’Université Stanford où elle se spécialisera sur la question de l’indemnisation des victimes de catastrophes naturelles.

« Au cours des dernières décennies, les catastrophes naturelles sont devenues de plus en plus graves et fréquentes. Lors de mes études à Stanford, je serai dans le milieu idéal pour faire de la recherche sur le cadre d’indemnisation qui représente la solution qui répartit le mieux les risques et qui est la plus efficace et équitable auprès des victimes de catastrophes naturelles au Canada », déclare Me Rouillard-Labbé.

Au moment de l’obtention de son baccalauréat en droit (LL.B.) en 2008, Me Rouillard-Labbé s’est vu décerner le Prix du Barreau de Montréal et la Médaille académique du Gouverneur général en reconnaissance de son rendement scolaire exceptionnel.

Après avoir agi à titre d’auxiliaire juridique auprès de monsieur le juge Morris J. Fish, de la Cour suprême du Canada, Me Rouillard-Labbé a réalisé un stage au Cambodge, dans le cadre duquel elle aidait les coprocureurs des Nations Unies et du Cambodge à préparer le procès d’anciens dirigeants Khmer rouge. Elle est depuis entrée en fonction au ministère de la Justice canadien, en tant qu’avocate en litige civil.

La Bourse d’études a été créée aux termes d’une fiducie établie par le Vicomte Bennett, ancien premier ministre et président de l’Association. La première bourse a été décernée en 1946. La bourse récompense chaque année un étudiant canadien, et vise à favoriser un enseignement, un apprentissage et une déontologie juridiques de tout premier plan.