Question

Monsieur Arcand,

J’ai fait la course aux stages cet hiver et je n’ai pas reçu d’offre. Je me demande si je dois persister à courtiser les grands cabinets ou bien me rabattre sur les petits. J’ai peur qu’un stage en petit cabinet m’amène dans un cul de sac. Que me suggérez-vous ?

Réponse

Cher lecteur,

Le choix me semble facile à l’étape où vous êtes rendu. Votre option grand cabinet est, à toute fin pratique, inexistante alors vous n’aurez d’autres choix que de vous adresser aux cabinets, entreprises ou organismes qui ne participent pas à la course aux stages. Il y a bien quelques places de stages en grand cabinet qui se libèrent en 3ème année de droit, mais elles sont rarissimes alors je n’y compterais pas trop.

Me Pierre Arcand, recruteur juridique, répond à vos questions
Me Pierre Arcand, recruteur juridique, répond à vos questions
Votre situation est-elle catastrophique pour autant ? Non. Dites-vous que la très grande majorité des avocats ont fait leur stage ailleurs que dans un grand ou moyen cabinet. Je n’ai pas les statistiques exactes mais il y a, à mon avis, environ 15 % (pourcentage approximatif) des stagiaires en droit qui feront leur stage au sein d’un cabinet participant à la course aux stages. Vous n’êtes donc pas dans une situation exceptionnelle.

Est-ce qu’un stage en petit cabinet vous oriente dans un cul-de-sac ?

Habituellement non mais vous devez choisir (dans la mesure du possible), le cabinet avec soin. Une chose importante est d’éviter de faire votre stage auprès de cabinets ou d’avocats recherchant des employés à rabais. Comment les identifier ? Poser des questions sur le nombre de stagiaires engagés annuellement et combien ont continué leur pratique au sein du cabinet. Si possible, demander la permission de contacter les anciens stagiaires du bureau afin d’en savoir plus sur leur expérience et leur appréciation de celle-ci. Bien qu’il n’y ait pas de garantie offerte, vous avez avantage à faire votre stage au sein d’un cabinet où il y a une réelle opportunité d’y poursuivre votre pratique. D’un autre côté, vous ne voulez pas évoluer dans une ambiance négative ou non professionnelle, c’est pourquoi il est préférable de parler à des gens qui ont déjà vécu l’expérience.

Il faut évidemment choisir le cabinet en fonction du type de pratique qu’il a mais dans la réalité la majorité des petits cabinets ont une pratique diversifiée. Il s’agit d’un avantage car vous aurez la chance de toucher à des dossiers de nature différente et vous faire une meilleure idée du type de pratique que vous désirez développer. Si vous avez déjà fait votre choix de pratique, pas besoin de vous dire de choisir un cabinet et surtout un maître de stage qui œuvre dans ce secteur. Dans le même ordre d’idées, si vous détestez un type de droit, assurez-vous de ne pas avoir beaucoup de dossiers dans ce secteur. Vous en serez plus motivé et, par le fait même, plus efficace.

Qu’en est-il des stages en entreprises ou organismes ? Les stages en entreprises sont intéressants surtout dans de grandes entreprises ayant déjà plusieurs avocats au sein de leur équipe. Mais les mêmes questions se posent quant aux chances d’y rester à la fin de votre stage et relativement aux dossiers qui vous seront confiés. Il faut savoir cependant qu’une transition de la pratique en contentieux vers la pratique privée peut s’avérer difficile et, par conséquent, vous laisser moins d’options à la fin de votre stage.

Un stage au sein de la fonction publique ou d’un organisme similaire, est toujours intéressant si on veut se diriger vers une pratique de ce type. Il faudra probablement vous armer de patience avant d’obtenir une certaine permanence ou stabilité, mais si vous êtes prêt à vivre de contrat en contrat pour quelques années, il y a de belles opportunités dans ce type de pratique.

Vous allez débuter votre 3ème année de droit alors je vous encourage à continuer votre recherche de façon assidue durant l’année qui vient et aussi, au besoin, durant votre année de Barreau. Plusieurs opportunités seront affichées sur différents sites et à l’École du Barreau alors faites un suivi régulier afin de maximiser vos chances. Parlant de maximiser vos chances, il y a une recette miracle pour vous assurer un stage de qualité. Plantez-vous les pieds et obtenez des résultats académiques exceptionnels durant votre 3ème année. Vous aurez alors non seulement de bonnes chances de décrocher le stage souhaité, mais aussi la possibilité de renvoyer votre CV aux grands cabinets en leur soulignant les changements à votre dossier académique. Sachez qu’une moyenne de 4 en 3ème ne laisse personne indifférent.

Sur ce, je vous souhaite une belle semaine.


La Question au Recruteur

Chaque semaine, le recruteur juridique Me Pierre Arcand répond à une question posée par vous, chers lecteurs.

La Question au Recruteur de la semaine est choisie parmi toutes celles reçues sur le site. Toutes les questions sont bonnes pour autant qu’elles concernent votre carrière de juriste.

Sur l'auteur

Pierre Arcand s'est spécialisé en recrutement juridique après avoir pratiqué le droit pendant une douzaine d'années. Ayant été associé au sein de cabinets boutiques ainsi que d'un important cabinet de Montréal, il connaît bien la communauté juridique et les enjeux reliés à la pratique du droit tant en cabinet qu'en entreprise. Arcand et Associés, une entreprise spécialisée dans le recrutement de cadres et de professionnels, a été fondée en 1999. Pierre Arcand et son équipe apporte un soutien professionnel tant aux entreprises qu'aux cabinets qui cherchent à recruter les meilleurs candidats disponibles.