Depuis 2009, le salaire médian du jeune diplômé américain a chuté de 35%, indique The Careerist.

Oui, vous avez bien lu, 35%.

Le salaire médian du jeune diplômé américain a chuté de 35%
Le salaire médian du jeune diplômé américain a chuté de 35%
Un chiffre qui serait une conséquence directe, selon James Leipold, directeur de la NALP, de l’érosion progressive des possibilités de pratique au sein des cabinets juridiques les plus importants.

C’est clair : plus personne n’intègre un gros cabinet avec un gros salaire. En fait, intégrer un gros cabinet, c’est déjà un exploit.

Toujours motivés ? Lisez ceci :
  • Presque 60% des postes concernaient des cabinets de moins de 50 avocats.
  • Seulement 21% des nouveaux diplômés- promo 2011- ont trouvé un emploi dans des cabinets de 250 avocats et plus (contre 33% il y a deux ans).
  • Le salaire médian est de 85 000 $, contre 104 000 $ l’année dernière.
  • Les salaires de moins de 100 000 $ sont plus communs qu’il y a un an, les diplômés étant de plus en plus nombreux à accepter des postes pour des bas salaires.
  • Seulement 49,5 % des diplômés exercent en pratique privée
  • 12% des emplois étaient du temps partiel
  • Moins de 57% des diplômés, dont le statut professionnel est connu, ont exercé un emploi à plein temps nécessitant un examen du Barreau qui dure plus d’un an,
  • Deux fois plus de diplômés s’en vont en solo
  • 2% des diplômés travaillent pour des agences de placement juridique.

Des statistiques alarmantes qui donnent à réfléchir…

Surtout pour ceux qui s’apprêtent à intégrer les facultés de droit à la rentrée…