Entre le moment où Me Antonietta Marro perd son emploi chez Aveos, le 28 mars dernier, et le moment où elle en trouve un autre, à la Banque Nationale du Canada, il se passe à peine deux mois.

« Cela a fonctionné assez vite même si je n’ai pas entrepris de démarches actives, confie-t-elle. Je n’ai pas fait de recherches sur les sites d’emploi, ni fait appel à un chasseur de tête. »

Antonietta Marro a bénéficié de son réseau de contacts pour retrouver un emploi en deux mois à peine
Antonietta Marro a bénéficié de son réseau de contacts pour retrouver un emploi en deux mois à peine
Me Marro a plutôt bénéficié de son réseau de contacts.

Un réseau qui l’a conduite jusqu’aux portes de la Banque Nationale du Canada où, depuis le 11 juin, elle exerce à titre de conseillère principale du département des relations avec les employés.

« Cela ressemble à ce que je faisais avant, en tant qu’avocate en droit du travail, mais à un niveau plus stratégique. »

Ce qui signifie pour elle davantage de réorganisations, de fusions, d’acquisitions, de révisions de politiques.

« Je suis impliquée dans des projets d’affaires d’envergure », dit-elle.

Son nouveau travail ne l’empêchera pas pour autant de continuer à s’investir dans le chapitre Québec de l’ACC.

Au programme prochainement : un évènement de réseautage en septembre prochain, et le lancement de la première newsletter réservée aux membres.

« Le chapitre de Québec va super bien, avec une forte croissance au niveau de ses adhésions, à hauteur de plus de 40%. Nous allons continuer cette progression », affirme-t-elle.