James Daily, avocat à l'Université Stanford
James Daily, avocat à l'Université Stanford
La loi s’applique-t-elle aux super héros et super vilains ?

C’est la question à laquelle ont tenté de répondre deux avocats, auteurs d’un livre à paraître en octobre prochain intitulé « The Law of Superheroes », rapporte le site Forbes.

Me James Daily, avocat à l’Université Stanford, et Me Ryan Davidson, avocat chez Hunt Suedhoff Kalamaros, se sont intéressés à ces figures de fiction pour poser sur la table des interrogations bien réelles.

En voici quelques-unes…

1- Le Joker pourrait-il être reconnu comme non criminellement responsable ?

« Non », répondent les deux avocats.

Pour la simple et bonne raison que le Joker du Chevalier Noir de Nolan (interprété par feu Heath Ledger), a affirmé à de nombreuses reprises qu’il n’était pas fou.

Invoquer l’aliénation mentale comme défense juridique serait donc, d’après les auteurs, purement impossible.

« Il sait quasiment toujours et ce qu’il est en train de faire et que c’est illégal, écrit le duo, ce qui ici signifie qu’il ne pourrait pas mener ce genre de défense de façon correcte. »

2- S’ils existaient, pourrait-on légalement poursuivre les super héros ?

Ryan Davidson, avocat chez Hunt Suedhoff Kalamaros
Ryan Davidson, avocat chez Hunt Suedhoff Kalamaros
Vous connaissez le Punisher des comics Marvel, n’est-ce pas ? Il est celui qui part venger sa femme et ses deux enfants.

« En tuant volontairement, le héros viole-t-il le cinquième amendement ? », se demandent les auteurs.

Une question qui souligne la caractère dérangeant de cette figure dont la dualité est ambiguë puisqu’il à la fois super héros et criminel.

« Il y a deux grands types de dommages, écrivent les avocats, les risques assurables et les sinistres catastrophiques. Il est donc peu probable que les dommages causés par un méchant seraient couverts par une assurance. »

Le cas de Batman pose également certaines questions sur la table : a-t-il le droit d’arrêter les criminels à la place de la police de la ville de Gotham ?

« Oui, puisqu’il travaille en étroite collaboration avec celle-ci. Batman est une figure étatique », expliquent les auteurs dans un chapitre réservé au droit constitutionnel.

3- Quels sont les super héros les plus respectueux de la loi ?

Selon les deux avocats, il s’agirait de Superman, Captain America et Daredevil.

D’ailleurs ce dernier est lui-même avocat à la ville, ce qui expliquerait, selon eux, l’importance qu’il accorde au respect de la règle de droit.

Superman, lui, est davantage axé sur l’empêchement de catastrophes naturelles que sur l’arrestation des criminels.

Quant à Captain America, il décroche la palme du super héros le plus vertueux.

« Il se montre toujours très scrupuleux quant au fait de respecter la loi, écrivent les auteurs. Il est celui qui clame le plus fort sa volonté de faire les choses légalement. »