Votre pratique tue-t-elle votre vie sexuelle ? La question, posée par Vivia Chen sur The Careerist, peut sembler à première vue grivoise. Et pourtant.

Vous, qui multipliez les rendez-vous avec les clients. Vous, qui rentrez sur les rotules, tard le soir. Vous, qui calez tant bien que mal votre épouse/époux dans les cases d’un emploi du temps chargé savez bien qu’elle mérite d’être posée.

Travail et libido ne font pas toujours bon ménage
Travail et libido ne font pas toujours bon ménage
Herminia Ibarra, experte en comportement organisationnel, aborde ce sujet sur le blog Harvard Business Review. Preuve s’il en est que pas mal de gens d’affaires se posent la question.

Elle illustre le problème avec l’anecdote d’une femme senior, invitée à rejoindre un groupe de haut vol, spécialisé dans la diversité et la promotion des femmes. Un poste qui exige voyages d’affaires fréquents et, en conséquent, de longues périodes d’absence loin de la maison.

La femme d’affaires, à l’instar de ses consœurs qui se sentent obligées de mettre un frein à leur carrière ascendante pour sauver leur mariage, a refusé l’opportunité.

« Je vais vous dire ce que signifie la diversité pour moi, a-t-elle répondu non sans ironie. Mon mari m’a dit : « il y aura du sexe au moins une fois par semaine sous ce toit, que ce soit avec ou sans toi ».

De quoi ruiner toutes les belles théories sur l’équilibre travail/famille.

Les avocates sont d’accord

D’après Vivia Chen, de nombreuses avocates seraient d’accord.

« Le problème réside dans le fait que nous sommes éduquées de façon à mettre nos besoins de côté pour tout donner à tout le monde, sans jamais obtenir ce dont nous avons besoin en retour. Et ce, que ce soit au travail ou à la maison », explique une avocate sénior d’une société Fortune 500.

Avoir une vie sexuelle exige des efforts
Avoir une vie sexuelle exige des efforts
« Avoir une vie sexuelle décente exige des efforts », ajoute l'associée d’un cabinet présent dans la liste Am Law 100 firm.

Selon elle, l’avocate femme doit savoir s’organiser et faire preuve de flexibilité pour mener de front sa carrière, l’éducation de ses enfants, une vie sexuelle et un mariage épanouis.

Quand est-il lorsque l’homme lui-même rentre épuisé de toutes ses journées de travail ?

Est-il possible de concilier une vie professionnelle occupée et satisfaisante avec une vie sexuelle qu’il l’est tout autant ?

Vous, comment faites-vous ?