Cette année, les prix Mérite sont remis à Me Jean-François Arteau, Me Pierre-Claude Lafond et Me Pascal Paradis.

Le Mérite du Barreau souligne, entre autres, l'accomplissement d'un haut fait professionnel, le dévouement à la cause du Barreau du Québec, l'engagement dans la défense des intérêts de la justice ou l'engagement social.

Le Mérite Conciliation travail-famille est quant à lui décerné au cabinet Cain Lamarre Casgrain Wells afin de souligner les efforts déployés par cette entreprise pour concilier la réalité professionnelle et la vie de famille de ses employés.

Me Jean-François Arteau :
Un engagement social exceptionnel auprès des Inuits du Nunavik

Me Jean-François Arteau pour son engagement social auprès des Inuits du Nunavik
Me Jean-François Arteau pour son engagement social auprès des Inuits du Nunavik
Membre du Barreau depuis 1993, Me Jean-François Arteau a notamment été directeur général adjoint et chef du contentieux de l'Administration régionale Kativik, puis conseiller juridique et adjoint exécutif au président de la Société Makivik. Ces deux postes lui ont permis de jouer un rôle-clé, durant près de quinze ans (1998 à 2012), dans le développement de politiques et de stratégies qui ont eu un grand impact auprès des communautés Inuits du Nunavik et au niveau international.

Me Arteau a élaboré des politiques touchant aux questions environnementales, à l'impact des changements climatiques sur le mode de vie des Inuits et à l'accès aux ressources naturelles de la région. Ces politiques ont permis aux leaders inuits de prendre des décisions judicieuses et de mettre en œuvre des initiatives et des programmes innovateurs pour répondre adéquatement aux défis et priorités des Inuits du Nunavik.

Me Arteau a également été le négociateur en chef de l'entente Sanarrutik ainsi que le négociateur en chef adjoint pour la création d'un gouvernement régional du Nunavik qui a inspiré diverses nations autochtones du Québec dans leur propre projet d'autonomie gouvernementale.

L’engagement social de Me Jean-François Arteau a permis aux Inuits du Nunavik d'améliorer leur situation dans un monde en perpétuel changement. Son travail exemplaire a été souligné par le gouvernement du Canada et celui du Québec.

Me Pierre-Claude Lafond :
Une contribution doctrinale à l'avancement du droit et de la justice

Me Pierre-Claude Lafond pour sa contribution doctrinale à l'avancement du droit et de la justice
Me Pierre-Claude Lafond pour sa contribution doctrinale à l'avancement du droit et de la justice
Professeur à l'UQÀM (1988 à 2009) et à l'Université de Montréal depuis 2009, chercheur et avocat, admis au Barreau en 1979, Me Pierre-Claude Lafond a contribué de façon exceptionnelle, par ses travaux scientifiques, son savoir-faire de pédagogue et son engagement social, à promouvoir une justice de qualité qui soit accessible pour tous.

Sa contribution significative se reflète dans trois axes : l'accès à la justice, comprenant les modes appropriés de résolution de conflits et le recours collectif, le droit de la consommation et le droit des biens. Ses interventions ont donné lieu, notamment, à des publications sur les modes appropriés de résolution de conflits, une approche intégrative et participative de la justice permettant, au plan procédural, d'obtenir compensation dans des situations de déséquilibre des parties en matière de recours collectif. Me Lafond a également à son actif des recherches en droit de la consommation, dans lesquelles il s'est intéressé à la prise en compte de la vulnérabilité des personnes dans l'élaboration de normes juridiques.

La réputation de Pierre-Claude Lafond traverse les frontières et son rayonnement est international. Non seulement a-t-il publié chez des éditeurs étrangers, mais il a également prononcé de nombreuses conférences à travers le monde, une autre contribution à la promotion des valeurs de la justice.

Les recherches et écrits de Me Pierre-Claude Lafond permettent non seulement de faire la synthèse d'une question, mais intègrent souvent des propositions de réforme du droit. Il est l'auteur d'un nombre impressionnants d'écrits dont, notamment, L'accès à la justice au Québec - portrait général, Le recours collectif comme voie d'accès à la justice pour les consommateurs, Le recours collectif, le rôle du juge et sa conception de justice - impact et évolution et, plus récemment, L'accès à justice civile au Québec.

Formateur engagé, Me Lafond a dispensé nombre d'heures de formation auprès des membres de la profession et autres. Pierre-Claude Lafond est également président de la Fondation Claude Masse, vouée au développement de la recherche et de l'information en matière de droit de la consommation et de la concurrence.

Me Pascal Paradis :
Le cœur et les bras d'Avocats sans frontières Canada (ASFC)

Me Pascal Paradis pour avoir été le coeur et les bras d'Avocats sans frontières
Me Pascal Paradis pour avoir été le coeur et les bras d'Avocats sans frontières
Me Pascal Paradis, membre du Barreau depuis 1994, était un jeune associé spécialisé dans les transactions commerciales internationales chez McCarthy Tétrault lorsqu'il a fondé, en 2002 et avec deux collègues, l'organisme Avocats sans frontières Canada. Il a alors quitté une situation lucrative pour se consacrer, bénévolement et au départ sans compensation financière, à la mise sur pied d'une organisation vouée au soutien de la défense des droits humains des groupes ou des personnes vulnérables. De ce singulier exemple d'engagement a résulté un succès pour la justice qui fait rayonner le monde juridique québécois et canadien.

Pascal Paradis a fait évoluer l'organisme Avocats sans frontières, au départ entièrement basé sur le bénévolat, vers une organisation structurée, employant aujourd'hui une cinquantaine de professionnels. À l'heure actuelle, après 10 ans d'existence, Avocats sans frontières est solidement positionné sur l'échiquier des grands acteurs de la coopération internationale.

Me Pascal Paradis a su rallier à la cause qui le passionne des centaines de membres bénévoles au Québec et au Canada, ainsi qu'un réseau de partenaires et de mécènes du domaine privé rendant possibles des actions dans une quinzaine de pays dont la Colombie, le Guatemala, Haïti, le Mali, le Nigeria et le Pérou.

Avec ASFC, Me Paradis contribue concrètement à la promotion des droits humains et de la primauté du droit dans le monde. Dans la foulée de cette mission centrale, il multiplie également les efforts pour renforcer la sécurité et l'indépendance des avocats qui se portent à la défense de ces droits humains et qui luttent pour des procès équitables, et pour offrir de la formation continue aux intervenants de la justice et des membres de la société civile. L'organisation bâtie par Me Pascal Paradis, qu'il dirige avec cœur et professionnalisme, incarne un idéal de justice dans l'action.

Mérite Conciliation travail-famille
Cain Lamarre Casgrain Wells : engagement et ouverture aux réalités familiales

Le Mérite Conciliation travail-famille vise à souligner et à faire connaître des solutions implantées avec succès dans les milieux de travail. Il est remis cette année au cabinet Cain Lamarre Casgrain Wells qui emploie 163 avocats répartis dans 16 villes, à travers des bureaux qui regroupent entre deux et 35 professionnels, selon les endroits. Parce que le cabinet a une structure organisationnelle où les besoins en matière de conciliation travail-famille et les ressources en place varient, Cain Lamarre Casgrain Wells a opté pour une approche sur une base individuelle et selon la situation familiale de chacun.

Chez Cain Lamarre Casgrain Wells, les avocats peuvent se prévaloir de plusieurs mesures facilitant l'harmonisation de leur vie professionnelle avec leur réalité familiale. Il y a ainsi la possibilité de s'absenter sans perte de salaire en cas de maladie de l'enfant ou pour des activités scolaires, la possibilité de quitter avant la fermeture du bureau ou d'arriver plus tard le matin en raison des contraintes des services de garde ou des camps de jour, la réduction volontaire de la semaine normale de travail en diminuant le nombre d'heures facturables exigées, la réduction de la fréquence des réunions en dehors des heures de travail, ainsi que la possibilité d'obtenir une compensation monétaire, lors d'un congé parental, afin de pallier la différence entre les prestations de l'assurance-emploi et le revenu habituellement gagné.

Les résultats sont probants : le pourcentage de femmes au sein du cabinet a augmenté de 6 % depuis 2005. Cette ouverture, souligne la direction du cabinet, permet des relations familiales plus saines et plus satisfaisantes, diminue la culpabilité face à l'incapacité de tout faire de même que le stress et l'anxiété liés aux obligations familiales. Le cabinet Cain Lamarre Casgrain Wells a reçu le prix ISO Familles du Conseil du statut de la femme en 2001 pour la qualité et la diversité des mesures mises en place.