Question :

Bonjour,

Pierre Arcand, recruteur juridique, répond à vos questions
Pierre Arcand, recruteur juridique, répond à vos questions
Cette semaine je complète ma réponse de la semaine dernière à un lecteur qui souhaite pratiquer le droit sans avoir à faire de la gestion, du développement de client, de l’administration ou des affaires de façon générale.

Je vous dresse donc un palmarès des emplois se rapprochant le plus possible d’une occupation en droit pur. Je vous souligne par ailleurs que tous les emplois comportent un volet politique dans le sens de politique interne, positionnement dans l’équipe et interaction avec les autres.

Il s’agit quand même d’une profession libérale alors on s’attend à un minimum d’intelligence sociale. J’éviterai donc de soulever ce point pour chacun des postes.

1- Enseignant à l’université ou même au niveau collégial : Vous comprendrez tous qu’il s’agit de l’emploi idéal pour un théoricien du droit qui aime jongler avec les concepts juridiques, leur historique et les conséquences des différents amendements qui sont proposés ou adoptés.

2- Rédacteur au ministère de la justice ou autre ministère : Je parle de rédacteur même si le titre n’est pas vraiment employé car je veux faire la distinction avec les postes d’avocats dans les différents ministères. Les personnes en charge de rédiger les lois et règlements sont au cœur du droit civil et, à l’instar des enseignants, se concentrent sur les textes de loi et leurs interprétations.

3- La magistrature : Je ne les place pas en tête du palmarès pour la simple et bonne raison qu’ils font souvent des relations humaines plus que du droit. Évidement si on parle de la Cour d’appel ou la Cour Suprême ce n’est plus la même chose mais très peu de magistrats vont atteindre ce niveau.

4- Avocat recherchiste : comme le titre l’évoque, ces juristes sont des spécialistes de la recherche. Ils agissent en support à leurs collègues et travaillent bien souvent dans l’ombre. On les retrouve dans les cabinets privés autant que dans les secteurs public et parapublic. Ce sont des postes moins « glamour » mais convenant parfaitement à des personnes passionnées par le droit et ses nuances.

5- Avocat plaideur pour la couronne : Ils jonglent avec les concepts juridiques, plaident le droit, n’ont pas de feuilles de temps ni d’objectifs d’heures facturables, pas plus que de clients à entretenir. Tenez-vous en au niveau des plaideurs car plus vous monterez dans l’organigramme étatique, plus vous vous s’éloignerez du droit.

6- Avocat en entreprise, spécialisé en conformité ou vigie réglementaire : On les retrouve quasi exclusivement dans les très grandes entreprises, dans la mesure ou on parle de juristes œuvrant uniquement dans ce créneau. Une grande partie de leur temps est consacré à l’étude des projets de lois et règlements, du suivi de ceux-ci ainsi que de la rédaction d’opinion juridique ou mémoires. Bien que relié au droit pur, l’aspect « business » fait quand même partie de leur quotidien. S’ils ne tiennent pas compte de la réalité économique de l’entreprise, ils ne lui rendent pas service et par conséquent n’y feront pas long feu.

Je pourrais continuer encore pour quelques catégories mais on va commencer à s’éloigner d’une pratique de juriste centrée sur le droit. Cette liste est loin d’être exhaustive et j’ai très certainement oublié certains postes moins connus.

Il est important aussi de noter que chaque employeur, qu’il soit public, parapublic ou privé, a une structure bien à lui et sa propre vision du travail d’un juriste. Certains les cantonnent dans des fonctions strictement juridiques alors que d’autres s’attendent à une contribution beaucoup plus étendue. Il incombe à chacun de définir et trouver si possible, l’environnement qui lui convient.

J’espère que ce complément de réponse vous sera utile et je vous souhaite à tous une belle semaine.

La Question au Recruteur

Chaque semaine, le recruteur juridique Pierre Arcand répond à une question posée par vous, chers lecteurs.

La Question au Recruteur de la semaine est choisie parmi toutes celles reçues sur le site. Toutes les questions sont bonnes pour autant qu’elles concernent votre carrière de juriste.


Sur l'auteur

Pierre Arcand s'est spécialisé en recrutement juridique après avoir pratiqué le droit pendant une douzaine d'années. Ayant été associé au sein de cabinets boutiques ainsi que d'un important cabinet de Montréal, il connaît bien la communauté juridique et les enjeux reliés à la pratique du droit tant en cabinet qu'en entreprise. Arcand et Associés, une entreprise spécialisée dans le recrutement de cadres et de professionnels, a été fondée en 1999. Pierre Arcand et son équipe apporte un soutien professionnel tant aux entreprises qu'aux cabinets qui cherchent à recruter les meilleurs candidats disponibles.