Le Centre Bell avait fait appel à Marcel Aubut

Me Marcel Aubut
Me Marcel Aubut
Quand le président du Canadien a annoncé en grande pompe la rénovation du Centre Bell à la hauteur de 100 millions de dollars, il a passé sous silence qu’il avait fait appel à Me Marcel Aubut pendant quatorze ans pour obtenir des concessions fiscales pour son club de hockey et son centre de divertissement.

De 2001 jusqu’au début octobre 2015, l’ancien associé déchu de BCF a multiplié les représentations pour que l’Aréna des Canadiens, la société-mère du club éponyme, puisse profiter de mesures fiscales et d’accommodations financières comme celles qui sont en place en Ontario, en Alberta et en Colombie-Britannique.

Le Barreau du Québec au service du bilinguisme

Est-ce que le Code Civil du Québec est parfaitement bilingue ? Non, affirme le Barreau du Québec qui soutient que la version anglaise de ce texte législatif contient plusieurs erreurs de traduction et de rédaction qu’il identifie dans un rapport conjoint avec la Chambre des notaires. Pour corriger ces erreurs, les lobbyistes du Barreau réclament le dépôt d’un projet de loi pour modifier les articles délinquants.

Dentons devra convaincre dans l’Ouest de l’île

Me Chantal Sylvestre du cabinet Dentons à Montréal
Me Chantal Sylvestre du cabinet Dentons à Montréal
Un consortium de développeurs immobiliers Pierrefonds Ouest a le projet ambitieux de construire 5 500 unités d’habitations dans l’Ouest de l’île de Montréal. Pour aller de l’avant et débuter la construction sur le site de 365 hectares, il doit cependant conclure une entente avec la ville de Montréal pour la construction d’infrastructures municipales, la construction de logements sociaux et communautaires et la cession de terrains dédiés à des parcs et des espaces publics.

C’est l’associée et directrice du groupe immobilier de Dentons à Montréal Chantal Sylvestre qui pilote ces négociations avec la collaboration de Michel Poirier, l’avocat-conseil du cabinet.

Un pari zambien pour Fasken Martineau

Me Clifford Sosnow, associé au bureau d’Ottawa de Fasken Martineau
Me Clifford Sosnow, associé au bureau d’Ottawa de Fasken Martineau
First Quantum a pris un risque énorme avec le projet de la mine de Kansanshi en Zambie. La richesse du gisement est toutefois à l’échelle du risque financier de trois milliards de dollars assumé par l’entreprise car la mine peut produire annuellement 340 000 tonnes de cuivre et plus de 120 000 onces d’or.

La production du complexe est toutefois ralentie par des problèmes d’approvisionnement en électricité qui ralentissent considérablement la production et ont forcé la mise à pied de 1 400 employés au cours de l’été.

Pour corriger la situation, les dirigeants de First Quantum tentent de convaincre les autorités zambiennes d’autoriser l’importation d’électricité des pays voisins. Cette demande est toutefois ignorée par les politiciens de Lusaka et la société de Vancouver fait maintenant appel au gouvernement canadien pour l’aider dans ce dossier.

C’est Clifford Sosnow, associé au bureau d’Ottawa de Fasken Martineau, qui appuie First Quantum dans ces représentations. L’ancien chef du contentieux du ministère des Affaires étrangères du commerce et du développement prévoit rencontrer sous peu ses anciens collègues et des mandarins de Finance Canada pour les sensibiliser aux problèmes zambiens de First Quantum.