La bâtonnière Lu Chan Khuong espère que vous ne voterez pas pour ceux qui siègent actuellement au conseil d’administration
La bâtonnière Lu Chan Khuong espère que vous ne voterez pas pour ceux qui siègent actuellement au conseil d’administration
La bâtonnière Lu Chan Khuong, élue avec 63% des votes en mai 2015, espère que les membres du Barreau ne voteront pas pour ceux qui siègent actuellement au conseil d’administration et qui demandent un renouvellement de mandat.

« Je ne dirai pas pour qui voter mais je vous demande d'exercer votre pouvoir en ne votant pas pour Me Jamilla Leboeuf ni Me Christian Tanguay, administrateurs actuels du Barreau. Ça prend du sang neuf, ça prend surtout des administrateurs qui veulent changer ce qui n'est plus acceptable, explique-t-elle à Droit-inc. Souvenez vous de la façon dont ils ont géré la "crise" en 2015. Vous avez le choix, votre vote compte. »

Me Jamilla Leboeuf
Me Jamilla Leboeuf
Ce qu’il faut changer en priorité selon elle? Le salaire de la bâtonnière! « J'ai demandé une diminution du salaire, je voulais le même salaire que le premier ministre du Québec, soit 185000$ au lieu de 308000$. Vous pouvez lire le résultat au procès verbal du 28 mai 2015, la première réunion suivant mon élection. Le Conseil a refusé.»

Bien qu’elle ne puisse pas révéler les dessous de cette réunion, la question d’une diminution de salaire annuel était à l’ordre du jour. Sa proposition a été rejetée. « J'espère qu'un jour, on aura les administrateurs responsables qui diront que ce n'est pas là la volonté des membres et qui voteront enfin pour une diminution. » Selon Me Khuong, le Barreau a besoin de « vecteurs de changements » et pas de « Yes man ».

Mais qui interviendra?

Me Christian Tanguay
Me Christian Tanguay
« Depuis, presqu'un an s'est écoulé et rien n'a été fait, déplore-t-elle. Lors de l'entente en septembre dernier, le CA a promis de réaliser, dans la mesure du possible, le programme que j'ai proposé. Dois-je comprendre que ce n'est pas possible? La volonté n'y est pas. Ça n'a pas de sens. »

Pourtant, dit-elle, l'élément le plus facile à réaliser et qui touche uniquement une seule personne, c'est le salaire de la Bâtonnière. Pour Me Khuong, ce Conseil est complètement « déconnecté de la réalité ».

Elle ajoute qu’il n’est pas responsable d'accorder un tel salaire à la bâtonnière dans le contexte de rigueur budgétaire que l’on connaît. « Ce n'est pas plus responsable et respectueux d'accorder un salaire de 267 000$ à la Directrice générale en plus d'une généreuse pension de retraite. Mais qui interviendra? Pas l'Office, ni la Ministre de la justice. »

Pour faire votre choix, relisez l’article que Droit-inc a consacré aux 7 candidats en lice. À vous de voter!

Sondage Express

Qui sera élu au CA du Barreau du Québec?





Image du code de vérification Anti-Robot Essayer un autre code
Voir les résultats
(Votes : 211)