Karine Cormier, conseillère juridique principale chez EBC
Karine Cormier, conseillère juridique principale chez EBC
Les Prix des conseillers juridiques du Québec (PCJQ), présentés par ZSA, seront de retour pour leur 8e édition le 6 novembre prochain à l’hôtel Plaza Centre-Ville de Montréal. L’événement, tenu aux deux ans et qui vise à souligner l’excellence de certains conseillers juridiques du Québec, sera présidé par Me Michel Massicotte, criminaliste de renom.

Dans la catégorie Conseiller juridique d’avenir, voici les six noms qui ont été retenus: Karine Cormier, conseillère juridique principale chez EBC, Vanessa Deschênes, chef de la protection des renseignements personnels chez Desjardins, Jean-Michel Fournier, vice-président chez Dorel, Sophie Prégent, directrice des affaires légales au profit des aéroports de Montréal, Simon Tabah, conseiller juridique chez McKesson Canada et Zev Zelman, conseiller juridique principal chez Persistence Capital Partners.

Droit-Inc a discuté avec certains nominés pour connaître leur réaction en apprenant la nouvelle.

Dévouement et reconnaissance

Vanessa Deschênes, chef de la protection des renseignements personnels chez Desjardins
Vanessa Deschênes, chef de la protection des renseignements personnels chez Desjardins
Me Sophie Prégent dit avoir été particulièrement touchée lorsqu’elle a su que des avocats du cabinet BLG (Borden Ladner Gervais) avaient soumis sa candidature. Cela dit, elle ne pensait pas qu’elle serait retenue, soulignant que les autres conseillers en lice, dont quelques-uns qu’elle connait bien, sont des avocats de très grande qualité.

« On travaille tous très fort et tous les candidats méritent de la reconnaissance!, dit-elle. J’imagine que les gens ont réalisé mon intérêt et mon dévouement pour l’organisation.»

Du côté de Jean-Michel Fournier, la nouvelle l’a plus ou moins surpris, puisqu’il s’agit de sa troisième expérience sur le banc des finalistes.

« Et la dernière aussi! », précise-t-il, indiquant en riant qu’il sera rendu «trop vieux» pour se retrouver dans cette catégorie de jeunes talents lors de la prochaine édition.

En 2014, le nom de l’avocat avait été soumis par Lavery. En 2016, c’était au tour de Fasken. Cette année, c’est BLG, tout comme pour Me Prégent, qui a voulu souligner l’appréciation de son travail.

« C’est toujours flatteur de se faire reconnaître par nos pairs! », confie-t-il.

Jean-Michel Fournier, vice-président chez Dorel
Jean-Michel Fournier, vice-président chez Dorel
L’avocat explique être très reconnaissant de pouvoir occuper un poste comme le sien. « J’en mène très large. Je gère le département juridique d’une compagnie avec une structure complexe qui fait des affaires de manière directe dans 25 pays! C’est toute une expérience! »

D’autant plus qu’il vient d’avoir 40 ans, poursuit-il. «Il n’y a pas beaucoup de gens de monde âge qui ont la chance d’occuper un poste comme le mien! »

Me Fournier explique chapeauter un organigramme qui compte des centaines de divisions, en plus de siéger sur plusieurs conseils, de participer au développement d’entreprises technologiques et... de s’occuper de trois enfants à la maison!

« Oui, je travaille beaucoup, mais il faut savoir trouver un équilibre sain dans tout! La fin de semaine je me pousse au chalet! dit-il.

Rien ne le prédestinait pourtant à cette carrière. «Il y a à peine quelques années, ma job était d’installer des thermopompes dans des greniers. Je suis allé étudier le droit parce que j’étais tanné de respirer de la laine minérale! », lance-t-il en riant.

Chaud au cœur

Sophie Prégent, directrice des affaires légales au profit des aéroports de Montréal
Sophie Prégent, directrice des affaires légales au profit des aéroports de Montréal
Me Karine Cormier fait également partie de conseillères mises en candidature par BLG. Elle se dit surprise et fort touchée par le geste.

« Quand ma sélection a été confirmée, j’ai éventuellement vu le dossier qu’ils avaient pris la peine de préparer pour moi et ... wow! Ils avaient même pris soin de consulter la haute direction et les compétiteurs! » souligne-t-elle, encore étonnée.

«Ça fait chaud au coeur... J’ai vraiment eu une grosse année! », dit celle qui a finalisé des contrats d’envergure en parallèle à son entraînement intensif pour le marathon de Boston au printemps dernier.

L’avocate se dit très excitée par la soirée. Elle a hâte de croiser ses confrères et consoeurs en nomination et souligne qu’il s’agit d’excellents candidats.

Une bonne nouvelle

Jean-Michel Fournier, vice-président chez Dorel
Jean-Michel Fournier, vice-président chez Dorel
Pour sa part, Zev Zelman, aussi nommé dans la catégorie Conseiller juridique, service juridique de petite ou moyenne taille, était sous le choc lorsqu’il a appris ses deux nominations aux prix ZSA.

« C’est surprenant, mais surtout tellement touchant d’être reconnu dans deux catégories distinctes. C’est une bonne nouvelle pour les prochaines années de ma carrière. »

Zev Zelman, conseiller juridique principal chez Persistence Capital Partners
Zev Zelman, conseiller juridique principal chez Persistence Capital Partners
Le conseiller juridique de Persistance Capital Partner ne manque pas une occasion de souligner le brio de son équipe, sans qui il ne croit pas qu’il serait considéré pour un tel honneur.

« J’ai la chance de côtoyer des gens d’une intelligence remarquable au quotidien. Ce sont eux qui m’ont appris ce que je sais aujourd’hui et qui me permettent d’accomplir mon travail.»

Depuis, il a œuvré au sein de Stikeman Elliot et Fraser Milner Casgrain en tant qu’avocat avant de rejoindre Persistance Capital Partner où il occupe le rôle d’avocat et de conseiller juridique général.