Un Québécois sur deux en a marre de son emploi.
Un Québécois sur deux en a marre de son emploi.
Selon une étude commandée par l’Alliance des centres-conseils en emploi AXTRA, près d’un Québécois sur deux en a marre de son emploi, peut-on lire dans le Huffington Post.

En moyenne, les travailleurs changent d’emploi à cinq reprises en plus de réorienter leur carrière de 2 à 3 fois au cours de leur vie professionnelle. Selon les spécialistes du marché du travail, 60 % des québécois changeraient complètement de carrière au moins une fois dans leur vie.

C’est à Montréal ainsi qu’à Québec que les gens seraient le plus enclins à changer de sphères professionnelles.

Valérie Roy, directrice générale d’AXTRA, explique que l’étude de la firme conclut que cette insatisfaction s’accentue au fil des ans.

« Bien que les Québécois aient en moyenne deux carrières différentes au courant de leur parcours professionnel, il y a plus du tiers de la population qui vivra plus de trois réorientations de carrière. »

Écœuré du droit?

En réponse à cette vague de négativité, AXTRA a lancé l’initiative «Trouve ton X», sur lequel des ressources de réorientation de carrière sont disponibles.

Celle-ci présente une carte sur laquelle sont affichés les besoins de l’utilisateur, en fonction de ses critères de recherche. Anglophones, personnes judiciarisées, personnes affectées par des troubles de santé mentale… tous sont servis.

AXTRA détient également 91 centres-conseils dans la province dans lesquels des conseillers en orientation puis en ressources humaines, des travailleurs sociaux, des psychologues peuvent vous aider à changer de carrière.

Alors, allez-vous vous lancer?