Me Valérie Héon est désormais avocate chez Monette Barakett.
Me Valérie Héon est désormais avocate chez Monette Barakett.
Après avoir complété son stage en décembre dernier, Me Valérie Héon est désormais avocate chez Monette Barakett.

« Quand j’ai rencontré l’équipe du cabinet pour la première fois, j’ai adoré le dynamisme et l’aspect humain qui y régnaient. Ici, il n’y a pas de concurrence à l‘interne. Je sens que je vais pouvoir m’épanouir dans ce milieu. »

Auparavant, la diplômée de l’Université de Montréal a complété son stage du Barreau au sein de la Cour d’appel du Québec, sous la tutelle de l’honorable Marie-Josée Hogue, en plus d’y oeuvrer un an comme avocate.

C’est dans le cadre de la course aux stages que Me Héon s’est entendu avec Monette Barakette.

« Mon stage d’une durée de six mois m’a permis de me familiariser avec mes tâches d’avocate. Je me sens vraiment bien acclimatée à mon nouvel environnement de travail. »

Aujourd’hui, la Barreau 2017 se spécialise en droit civil et du travail.

« J’aime beaucoup le droit du travail, car ça me permet de travailler en équipe. C’est un contexte de négociations dans lequel il y a moins de confrontation. »

Un parcours atypique

L’ambition de devenir avocate est née dans l’esprit de Me Héon alors qu’elle suivait un cours en droit dans son programme de techniques policières, au cégep.

Souhaitant explorer quelque chose de nouveau, elle abandonne son programme pour étudier en cinéma. Son intérêt marqué pour ce domaine la pousse à s’inscrire en arts à l’Université McGill.

« Je pense que je suis plus créative à cause de mon parcours en arts et que j’ai des idées différentes des autres juristes. »

Finalement, son rêve de devenir avocate est trop fort, ce qui la pousse à compléter un second baccalauréat, cette fois en droit, à l’Université de Montréal en 2016.

Aujourd’hui, elle jure qu’elle ne regrette pas sa vocation

« J’adore ma pratique. J’espère pouvoir rester ici à long terme! »