L’honorable Suzanne Côté et la très honorable Beverley McLachlin.crédits : Karine Kalfon Photographe
L’honorable Suzanne Côté et la très honorable Beverley McLachlin.crédits : Karine Kalfon Photographe
« On grandit de plus en plus chaque année », se réjouit l’ex-président de l’ABC-Québec Me Stéphane Lacoste, qui observe que le nombre d’adeptes de la classique annuelle est particulièrement nombreux cette année.

Comptant quelque 325 personnes, la réception tenue le jeudi 6 juin au Centre des sciences de Montréal est la plus importante à date.

L’an dernier, le dîner rassemblait un peu plus de 200 personnes.

Il faut dire que le clou de la soirée, cette année, n’était nulle autre que la très honorable Beverley McLachlin, juge en chef du Canada de 2000 à 2017.

La présidente de l’ABC-Québec Me Audrey Boctor, de IMK, hôtesse de la soirée qu’elle a dirigée d’une main experte, jugeait l’ambiance de la soirée « chaleureuse », et disait ressentir avec plaisir « l’importance que portent les juristes à l’engagement social ».

La magistrature était particulièrement bien représentée à la table d’honneur, alors que la juge en chef du Québec Nicole Duval Hesler y côtoyait ses collègues les honorables Suzanne Côté et Malcolm Rowe, de la Cour suprême, Scott Hugues, juge en chef associé de la Cour du Québec, Eva Petras, juge en chef adjointe de la Cour supérieure, et Jocelyne Gagné, juge en chef adjointe de la Cour fédérale.

Monsieur le bâtonnier Paul-Matthieu Grondin, Me Inna Nekhim, présidente du Lord Reading Law Society, Me Audrey Boctor et Me Raymond G. Adlington, président de l’Association du Barreau canadien. crédits : Karine Kalfon Photographe
Monsieur le bâtonnier Paul-Matthieu Grondin, Me Inna Nekhim, présidente du Lord Reading Law Society, Me Audrey Boctor et Me Raymond G. Adlington, président de l’Association du Barreau canadien. crédits : Karine Kalfon Photographe
Les bâtonniers Gérald R. Tremblay et Paul-Matthieu Grondin étaient de la partie. Par ailleurs, le bâtonnier J. Michel Doyon était également attablé à titre de Lieutenant-gouverneur du Québec.

Le vice-président de la Chambre des notaires Me Serge Bernier était présent, ainsi que le président national de l’ABC Raymond G. Adlington.

Le Barreau du Québec était également représenté parmis les convives de la soirée, notamment avec Mes Antoine Aylwin, Serge Bernier et Catherine Claveau.

« C’est un excellent endroit où la magistrature et les avocats peuvent se rencontrer », expliquait Bernard Synnott, qui quittait récemment Fasken pour siéger à la Cour supérieure.

Son nouveau collègue et ancien concurrent de Osler Sylvain Lussier, également à la Cour supérieure depuis peu, dînait non loin.

L’accès à la justice, toujours d’actualité

Me Louis P. Brien, Me Philippe H. Bélanger, Me Audrey Boctor, M. Louis-Alexandre Hébert-Gosselin et Me Christine Jutras. crédits : Karine Kalfon Photographe
Me Louis P. Brien, Me Philippe H. Bélanger, Me Audrey Boctor, M. Louis-Alexandre Hébert-Gosselin et Me Christine Jutras. crédits : Karine Kalfon Photographe
C’était par ailleurs une soirée sous le thème de l’accès à la justice, signale Me Michèle Moreau, présidente de la Commission des droits de la personne et de la jeunesse . « Ce soir on a particulièrement parlé de mon sujet fétiche », relate l’ex-présidente de l’ABC-Québec et ex-vice-présidente de l’ABC nationale.

En effet, deux des lauréats des prix de la soirée étaient honorés pour leur travail sur le front de l’accessibilité à la justice.

Ainsi, le prix Jules-Deschênes, remis au juriste ayant fait preuve d’un dévouement exceptionnel au sein du l’ABC a été remis à Me Christine Jutras, associée principale du cabinet éponyme à Drummondville.

Reconnue pour son implication dans le dossier de l’accès à la justice, la procureure insiste sur l’importance de l’implication pour faire avancer le droit.

L’honorable Sophie Bourque et Me Nadine Touma. crédits : Karine Kalfon Photographe
L’honorable Sophie Bourque et Me Nadine Touma. crédits : Karine Kalfon Photographe
« Nous sommes une confrérie, et nous tirons une certaine noblesse de cela. Échanger, débattre, partager nos expériences pour faire évoluer le droit, grâce à l’ABC, c’est une des choses qui me fait aimer le droit », déclare celle qui milite depuis plus de 15 ans pour l’amélioration de la pratique. Elle recevait d’ailleurs la distinction Advocatus Emeritus l’an dernier.

L’honorable Éric Dufour, l’honorable Catherine Pilon, l’honorable Nathalie Chalifour et l’honorable Stéphane Davignon. crédits : Karine Kalfon Photographe
L’honorable Éric Dufour, l’honorable Catherine Pilon, l’honorable Nathalie Chalifour et l’honorable Stéphane Davignon. crédits : Karine Kalfon Photographe
Quant au Prix étudiant pour l’engagement social, c’est Louis-Alexandre Hébert-Gosselin qui l’a reçu. L’étudiant à la faculté de Droit de l’U de M s’implique ainsi dans la Clinique juridique itinérante, entre autres organismes voués à améliorer l’accès à la justice auprès des personnes vulnérables.

L’accès à la justice est un problème depuis des années, « et ça le restera tant qu’on ne révolutionnera pas la justice, renchérit Michèle Moreau. Et ça, c’est l’affaire de tout le monde », du Barreau aux tribunaux de première instance en passant par les avocats.

Le prix Pro bono Rajapttie-Persaud a été remis à Me Philippe H. Bélanger, de McCarthy. Ce dernier a fondé l’an dernier le Collectif Bienvenue, dédié à l’accueil des milliers de réfugiés qui frappent à la porte du Canada. L’Organisme, qui compte maintenant une permanence de 6 personnes, aide environ 6 à 8 familles de réfugiés par semaine à trouver un logement, à se procurer l’essentiel pour démarrer leur nouvelle vie et à naviguer à travers la bureaucratie.

« Ces personnes ne sont pas que des réfugiés qui se présentent aux frontières, expliquait Me Bélanger. Ce sont des personnes qui fuient des conditions extrêmement difficiles et, quand on prend le temps de les humaniser, on rencontre des gens extraordinaires. »

Mme Danielle Montpetit, Mme Jade Montpetit et Me Jack H. Chadirdjian, directeur général du Barreau de Montréal
. crédits : Karine Kalfon Photographe
Mme Danielle Montpetit, Mme Jade Montpetit et Me Jack H. Chadirdjian, directeur général du Barreau de Montréal . crédits : Karine Kalfon Photographe
Il en a profité pour souligner l’implication de sa confrérie dans la cause—ses associés l’ont même aidé à prendre une sabbatique de 4 mois pour mettre l’organisme sur pied l’été dernier, et aider des centaines de migrants à s’installer au plus fort de la crise et en pleine canicule montréalaise.

Enfin, le prix Claude Beaudoin pour l’excellence d’une section du droit de l’ABC a été remis au groupe Assurances et litige civil. L’ABC compte 25 sections de droit, visant à promouvoir la pratique et la formation continue dans un domaine juridique.

« C’est un peu comme recevoir le prix du joueur le plus utile,sauf qu’on est une équipe », a commenté le président de la section Louis P. Brien, de Lapointe Rosenstein Marchand Melançon, qui n’a pas manqué de louanger le travail de tout le comité.

...


Crédits : Karine Kalfon Photographe