Absentéisme à la Justice!
Absentéisme à la Justice!
Parmi les 18 ministères que compte le gouvernement du Québec, la Justice arrive 5e au chapitre des taux d’absentéisme.

Affichant un taux moyen d’absentéisme de 5,71 % pour l’année 2018-2019, le ministère de la Justice se classe tout juste derrière les ministères de la Famille, des Transports, du Travail et de la Sécurité publique.

C’est ce que révèlent des documents soumis par le Conseil du Trésor lors de la récente étude des crédits gouvernementaux.

Au Québec, le taux moyen d’absentéisme était de 5,87 % pour l’exercice 2018-2019.

Droit-Inc a constaté que plusieurs agences du monde juridique affichent des taux d’absentéisme parmi les plus élevés au Québec. Ainsi, le Conseil de la magistrature (absentéisme de 7,61%), le Tribunal administratif du Québec (6,87%), le Bureau d'aide aux victimes d'actes criminels (6,32 %) et le Fonds des registres du ministère de la Justice (6,19%) se situent dans le Top 20 des 87 agences comptant le plus haut taux d’absentéisme au Québec.

Attention cependant: le Fonds d’aide aux actions collectives, qui affiche le plus haut taux de la province, à 12,3%, n’est cependant doté que de 5 employés permanents. La moindre absence dope ainsi les statistiques.

Le conseil de la magistrature, avec 7,61 %, avec le 3e taux le plus élevé de la province, fait face au même défi, explique l’adjointe exécutive Me Annie-Claude Bergeron. « Le Conseil de la magistrature du Québec est formé de 4 personnes, dont 2 ont quitté pour leur retraite au cours des derniers mois. Les mesures régulières ont été prises afin de voir à leur remplacement, de telle sorte que la situation n'est aucunement inquiétante », précise-t-elle.

L’exercice annuel de reddition de comptes publics par les ministères et agences gouvernementales, tenu en mai dernier, documente et détaille les taux d’absentéisme de chacune des 87 agences et organes gouvernementaux, allant de la SAQ à Statistique Québec en passant par le Fonds d’aide aux actions collectives.

À cela s’ajoutent les ministères et le Conseil exécutif, pour un total de 105 entités recensées.
Le Directeur des poursuites criminelles et pénales, avec un taux de 5,58 %, se situe donc en deçà de la moyenne provinciale. Notons cependant que ces taux tiennent compte de l’ensemble des employés de l’agence affiliée au ministère de la Justice.

Dans les dernières années, Droit-Inc révélait que pour les procureurs du DPCP affichaient le plus haut taux d’absentéisme de la fonction publique canadienne. Ainsi, pour l’exercice 2013-2014, sur les 491 procureurs employés au DPCP, 61 ont signifié un arrêt de travail de plus de cinq jours, soit 12,4 %. Un chiffre qui a bondi l’année suivante en passant à 17%. Pour 2015-2016, le taux d’absentéisme était de 16,5%.

Le taux d’absentéisme canadien est de 11,5 % dans le secteur public.

L’Office des professions, avec un taux de 3,95 %, est dans le 3e quartile des agences et ministères.

Le Fonds Accès Justice ferme la marche des organismes relevant du ministère de la Justice, un taux de 3 %.