Mes Caroline Guy et Johanne Muzzo se joignent à TCJ et à l’associé Jean-Luc Couture. Photos : Sites Web de Guy et Muzzo et de TCJ
Mes Caroline Guy et Johanne Muzzo se joignent à TCJ et à l’associé Jean-Luc Couture. Photos : Sites Web de Guy et Muzzo et de TCJ
Malgré quelques mois au ralenti en raison de la crise sanitaire, Therrien Couture Joli-Coeur semble être de retour vers l’expansion. Le cabinet a annoncé mercredi qu’il avait fait l’acquisition de Guy et Muzzo, un cabinet-boutique spécialisé en droit des marques de commerce.

Mes Caroline Guy et Johanne Muzzo, toutes deux avocates et agentes de marques de commerce, ainsi que leurs deux assistants juridiques se joignent à TCJ, qui possède sept bureaux dans la province.

« Nous sommes très fiers et très contents de cette acquisition, lance Me Jean-Luc Couture, associé chez TCJ. Ce sera le moteur d’une présence accrue en propriété intellectuelle du bureau. »

La transaction était dans l’air depuis quelques mois, mais la COVID-19 avait un peu ralenti les choses, expliquent l’associé fondateur de TCJ et Caroline Guy.

« En fait, pour être franc, de notre côté, ça fait plusieurs années qu'on travaillait avec Caroline et Johanne et qu'on aurait bien voulu les avoir chez nous... Ça fait longtemps qu'on l'avait en tête! » confie Me Couture, enthousiaste, par dessus les rires de Me Guy.

« Parce qu'elles sont bonnes! ajoute-t-il en riant. Non seulement ça, mais aussi parce qu'elles inspirent confiance et qu'elles sont intègres. Pour nous, c'était vraiment des références, des gens qu'on aimait et qu'on admirait. »

Près de 20 ans d’expérience dans le domaine

Caroline Guy et Johanne Muzzo travaillent dans le domaine du droit des marques de commerce depuis près de 20 ans. Elles se sont toutes deux rencontrées alors qu’elles travaillaient au Centre de recherches et d’analyses sur les corporations (CRAC), et ont fondé leur bureau en 2010.

Me Caroline Guy, agente de marques de commerce depuis 2005, a décidé d’entreprendre des études en droit assez récemment, pour mieux répondre aux besoins de ses clients. Elle a été admise au Barreau en 2018.

C’est un peu dans cet esprit qu’elle et sa collègue Me Johanne Muzzo, qui est quant à elle membre du Barreau depuis 1996, se sont jointes à TCJ.

« Ici, il y a une grosse équipe, on peut vraiment offrir un meilleur service au client, explique Me Guy. S'il y a des questions dans des domaines connexes, c'est plus facile à l'interne de travailler avec des avocats qui sont nos collègues... Chez Guy Muzzo, c'était pointu, c'était vraiment juste les marques de commerce. On n'avait personne en droit corporatif ou en droit des affaires, ni en litige, par exemple. »

Travailler au sein d’un grand bureau permet également permet également à Mes Guy et Muzzo d’être délestée des charges administratives, comme la comptabilité, par exemple.

« Ça leur permet de se concentrer sur le service aux clients. Ça leur enlève de la gestion, qui était peut-être moins leur tasse de thé, et ça leur permet d'étendre le service offert aux clients », complète Me Couture.

« Et après dix ans avec notre bureau, c’est le fun de changer! », poursuit Me Guy.

Jean-Luc Couture souligne également que cette acquisition s’inscrit dans une volonté du bureau d’étendre ses services en propriété intellectuelle.

« Il y a eu un momentum, avec la fusion avec Joli-Coeur Lacasse (NDLR : l’année dernière), qui avait déjà une équipe de propriété intellectuelle en marques de commerce... On était donc en mesure de former une équipe qui pourrait revendiquer d'avoir une bonne masse de dossiers et de devenir un centre d'excellence dans ce domaine. »