A l’origine du départ, le lancement de New Era Immigration, cabinet spécialisé en immigration d’affaires mondial. Un grand défi pour Me Di Stasio et son nouvel associé Philippe Tremblay, un homme qu’elle affirme admirer.

Anna Di Stasio quitte Kaufman après seulement 5 mois pour lancer son bureau
Anna Di Stasio quitte Kaufman après seulement 5 mois pour lancer son bureau
"C’est difficile de quitter un cabinet mais cette opportunité-là n’arrive qu’une seule fois dans la vie. Je la voulais, je l’ai saisie", a dit l’avocate hier lors d’un entretien avec Droit-inc.com.

Rappelons le, Me Di Stasio avait rejoint Kaufman en septembre 2011 à titre d’associée pour diriger une équipe chargée des affaires en droit de l’immigration, grande première pour Kaufman qui rajoutait alors une nouvelle spécialité à ses domaines de pratiques existants.

L’avocate,sans salaire depuis deux mois même si elle travaillait toujours pour Brunet Avocats (qui a fermé en août), dont elle avait dirigé le service d’immigration pendant trois ans, avait trouvé chez Kaufman Laramée matière à rebondir. Une partie de son équipe l’avait suivie chez Kaufman.

Avant de travailler chez Brunet- Me Patrice Brunet ayant d’ailleurs déposé son bilan en décembre dernier- Me Di Stasio avait exercé pendant 5 ans au sein du cabinet Bomza de Toronto.

Meilleurs ennemis

Chose certaine, Me Di Stasio quitte sans amertume.

“J’ai prévenu le cabinet Kaufman Laramée, ils le savaient.. Moi, je ne suis pas fâchée.”

Me Richard Laramée, ex-associé de l’avocate, lui, sauve la face, en lui souhaitant bonne chance. Sans rancune ?

Je ne suis pas fâché, dit Richard Laramée, beau joueur...
Je ne suis pas fâché, dit Richard Laramée, beau joueur...
« Je ne suis pas du tout fâché. Elle a fait ses choix, préfère se rendre dans un cabinet plus petit, c’est une décision d’affaires », déclare-t-il.

Par ailleurs, leur collaboration professionnelle ne s’arrête pas là, précisent-ils tous deux, puisqu’il leur reste des dossiers communs, dont celui important de la chanteuse Céline Dion, transféré déjà en septembre de chez Brunet.

« Nous allons demeurer en partenariat officiel », dit Me Di Stasio.

Pour autant, Me Laramée n’abandonne pas son projet de département en immigration, qui s’inscrit selon lui dans le prolongement d’une pratique corporative, et réfléchit actuellement aux diverses options qui s’offrent à lui.

Va-t-il remplacer Me Di Stasio ?

« Cela fait partie des options, oui. A suivre… »

Surtout qu’elle n’est pas la seule à quitter le navire puisque l’avocate Josie Morello rejoint également New Era Immigration, elle qui l’avait déjà suivie chez Kaufman après la fermeture de Brunet avocats.

Du côté de Me Di Stasio, ce départ signe le début d’une nouvelle aventure.

« On va d’abord commencer à Montréal puis suivra un bureau à Toronto. On va s’investir dans des technologies plus pointues afin de servir au mieux les clients »