Mes Anne-Marie Santorineos et Marie Laure Leclercq.
Mes Anne-Marie Santorineos et Marie Laure Leclercq.
La Commission des droits de la personne et de la jeunesse accueille deux nouvelles commissaires : Mes Anne-Marie Santorineos, avocate spécialisée en droits de la personne et Marie Laure Leclercq, avocate trans militant pour les droits des personnes LGBTQ2+.

Aux yeux de Me Santorineos, coordonnatrice à la rédaction chez la Société Québécoise d'information juridique (SOQUIJ), cette nomination n’est que la suite logique à son parcours, puisqu’elle a complété un mémoire portant sur l’accès à la justice dans le cadre de sa maîtrise à l’Université de Sherbrooke il y a un an et demi de cela.

« J’ai l’impression de venir boucler la boucle. Ça fait quelques années que j’étudie la question alors je suis prête », dit celle qui a déjà été avocate recherchiste au sein du Tribunal des droits de la personne du Québec.

D’autres enjeux tels que la discrimination, les délais dans le système de justice ainsi que le règlement des différends seront au coeur de ses mandats.

Compte tenu de son nouvel emploi du temps bien occupé, la coordinatrice a dû laisser tomber l’une de ses passions : l’enseignement. En effet, elle était de cours à la faculté de droit de l’Université de Sherbrooke pendant près de huit ans avant de tirer sa révérence.

« C’est avec grand regret que je laisse tomber ce poste. Même si j’étais débordée, je le conservais parce qu’il m’épanouissait. Être à l’Université n’était qu’un réconfort pour moi. »

Auparavant, la Barreau 2009 a également complété deux baccalauréats en sciences de la communication et en droit à l’Université de Montréal.

Une militante

Pour sa part, Me Leclerq a auparavant été présidente de la division pro bono du Barreau Canadien. Avocate chez De Grandpré Chait depuis près de 23 ans, elle se spécialise en propriété intellectuelle et technologies.

Au fil de sa carrière, l’ancienne de l’Université de Montréal a siégé au sein de divers conseils d’administration par l’entremise de Inno-centre Québec inc.

Barreau 1981, celle qui fait partie du palmarès des avocats de l’année 2018 de Droit-Inc a complété un MBA à l’Université McGill en 1982. Avant de se lancer en droit, elle avait obtenu un baccalauréat en génie électrique à la Polytechnique en 1977.

En 2018, elle a été la co-présidente du Comité pour la préparation d’excuses à la communauté LGBTQ2+ du premier ministre du Canada, Justin Trudeau.