Nouvelles

La décision du jour

Main image

Natacha Mignon

2010-11-10 13:15:00

Pas de répit dans la mort pour la Cour suprême qui vient de condamner à des dommages-intérêts exemplaires une personne décédée.

Dans une décision rendue ce matin, la Cour suprême du Canada autorise les Québécois à réclamer des «dommages exemplaires» à une personne décédée.

A sa succession en réalité.

Dans son jugement, la Cour suprême, qui prend en compte les faits de ce dossier, a balayé en partie la décision rendue par la Cour d’appel du Québec dans l’affaire Brossard.

Souvenez-vous de ce drame conjugal survenu en 2002 :

Martin Brossard tue sa conjointe Liliane de Montigny et leurs deux filles, avant de se suicider.

La famille de Liliane Montigny engage ensuite une action contre la succession de Martin Brossard sollicitant l’octroi de dommages-intérêts en réparation de leur préjudice, outre l’allocation de dommages-intérêts exemplaires.

La Cour suprême vient d'accéder à la demande, y compris s’agissant des dommages exemplaires :

«Dans le cas qui nous occupe, on ne pourrait passer sous silence le caractère particulièrement grave des actes commis par Martin Brossard avant son suicide et l’horreur qu’ils suscitent. Il a tué une femme et les jeunes enfants qu’il devait aimer et protéger».

Pour plus de détails, cliquez-ici.

Pour lire la décision de la Cour, c’est ici.
3417

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires