Nouvelles

Offre d'emploi controversée : «Es-tu peu encline à tomber enceinte?»

Main image

Agence Qmi

2014-03-18 14:45:00

Après avoir publié une offre d'emploi controversée, l'Agence Braque à Montréal a rapidement modifié son annonce stipulant que son objectif était de faire rire et non pas d'offusquer les gens.

Daniel Paré, directeur administration à l'Agence Braque.
Daniel Paré, directeur administration à l'Agence Braque.
La direction de l'agence montréalaise, oeuvrant dans le domaine de la publicité et du design, cherche à remplir deux «chaises» de chargé(e) de compte. Dans son offre d'emploi, elle imposait des critères de sélection sans équivoque qui n'ont pas fait l'unanimité.

«Es-tu peu encline à tomber enceinte pour diverses raisons?» demandait-on notamment dans la liste des aptitudes.

En tête d'annonce, on affichait une photo de la chaise à remplir, avec la description suivante: «Cette chaise est infernale. On la soupçonne d'avoir fécondé plusieurs de nos collègues les plus vulnérables, sans avertissement et sans recours aucun.»

Cette annonce a créé de nombreuses réactions sur les médias sociaux. Certains l'ont qualifiés de «discriminatoire».

La discrimination à l'embauche des femmes est contraire à la Charte des droits et libertés de la personne. Selon l'article 10, «toute personne a droit à la reconnaissance et à l'exercice en pleine égalité des droits et libertés de la personne sans distinction, exclusion ou préférence fondée sur la race, la couleur, le sexe, la grossesse (...)», peut-on lire dans la charte.

L'Agence Braque a rapidement modifié l'annonce devant les protestations.

«En recevant des courriels traitant du Droit de la personne, on s'est réuni l'équipe de direction et on a décidé de rectifier le tir. C'était une blague qui visait la chaise. C'est un «running gag» ici, mais je peux comprendre que vu de l'extérieur, les gens ne l'ont pas compris de la même façon», a soutenu au Journal, Daniel Paré, directeur administration à l'Agence Braque.

M. Paré assure que l'intention de l'entreprise était de faire une offre d'emploi humoristique et non pas d'être discriminatoire.

«Jamais on ne demande ça en entrevue, on ne refuse pas de candidature. Ce n'est vraiment pas le cas, elles sont quatre à partir pratiquement en même temps. On voulait faire une blague, pas offusquer les gens», insiste-t-il.
5557

2 commentaires

  1. Perplexe
    Perplexe
    il y a 9 ans
    Ayoye le portefeuille
    Moi je les comprends

    Au delà de la question des droits et de l'égalité des femmes, quatre femmes enceinte sur le payroll, ça fait un méchant trou dans le budget d'une PME pareil..

  2. Mtre
    Fou Braque...
    Est toujours d'actualité le vieux dicton qui dit: "L'esprit qu'on veut avoir gâche celui qu'on a."

    Ça n'était pas brillant comme idée...

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires