Portrait

Un avocat québécois à Vegas

Main image

Agnès Rossignol

2014-08-04 15:00:00

Un membre du Barreau s'est fait une place sous le soleil de la capitale américaine du jeu. Depuis Las Vegas, l'homme d'affaires multimillionnaire parle de son parcours à Droit-inc…

Mitch Garber est à la tête de Caesars Acquisition Company
Mitch Garber est à la tête de Caesars Acquisition Company
À bientôt 50 ans, le montréalais Mitch Garber est à la tête de Caesars Acquisition Company (CAC), une division de Caesars Entertainment, la plus grosse société de jeux au monde détenant plus de 50 hôtels-casinos.

Avant de réussir dans l'industrie du jeu, l'homme d'affaires dont la fortune personnelle est estimée à 200 millions de dollars américains a embrassé une carrière d'avocat.

Membre du Barreau du Québec depuis 1990, Me Garber a commencé au sein du cabinet Lazarus Charbonneau à Montréal où il a pratiqué dans plusieurs domaines, tels que le droit corporatif et de la famille.

En 1992, la rencontre avec le propriétaire de Las Vegas Sands, une grande compagnie américaine de casinos représentera un tournant dans sa carrière: il se lance alors dans une pratique toute nouvelle aux côtés de Me Cookie Lazarus, en droit des casinos. « J’ai pensé qu'il s'agissait d'un domaine intéressant compte tenu de l’augmentation du nombre de casinos aux États-Unis et au Canada à l’époque. »

L’avocat commence à conseiller des fournisseurs américains de machines à sous en vue de leur implantation au casino de Montréal et les groupes Caesars et Hilton pour l'obtention du permis de construire du casino de Windsor en Ontario.

« Plus de talent pour diriger que pour être avocat »

En 1999, c’est le début des jeux sur Internet et l’avocat comprend très vite le potentiel de cette évolution. « Je m'intéressais au commerce électronique, au traitement par carte de crédit et j’aimais le challenge des acquisitions. »

À 35 ans, il quitte alors la pratique privée pour être vice-président exécutif de la société SureFire Commerce, devenue par la suite Optimal Payment dont il sera le PDG. « J'aime les affaires et je pensais que j'avais plus de talent à diriger une entreprise qu’à être avocat. J’ai toujours su que je pouvais le faire, j’ai donc essayé. »

Après un séjour de deux ans à Londres où il occupera les fonctions de PDG de la société de jeux en ligne PartyGaming, il revient à Montréal en 2008 avec sa famille. Sa femme, Me Anne-Marie Boucher, qu’il a rencontrée sur les bancs de l'École du Barreau, est l’un des membres fondateurs de BCF, spécialisée en droit fiscal.

Lorsqu’il est approché en 2009 pour devenir PDG de CAC, il conditionne son embauche à l’établissement du siège social de la compagnie au Québec. Outre la volonté de vivre dans la métropole francophone, cela lui permet de voyager facilement à Las Vegas et en Israël pour les affaires.

Un autre regard sur les affaires

Mitch Garber a très vite compris le potentiel des jeux sur Internet
Mitch Garber a très vite compris le potentiel des jeux sur Internet
Depuis Montréal, il dirige l’entreprise, côtée au Nasdaq, qui compte 8000 employés et qui génère un chiffre d’affaires de 5 milliards de dollars dont 2 milliards proviennent de son activité de jeux de casinos en ligne, ce qui fait d’elle l'un des leaders mondiaux dans ce domaine.

Parmi les bons coups à comptabiliser à l’actif de l’avocat, il y a l’acquisition de Playtika, un concepteur israélien de jeux en ligne, Buffalo Studios en Californie qui a développé le jeu pour mobiles Bingo Blitz ou encore Pacific Interactive en Israël en début d’année.

« Mon expérience en tant qu'avocat m'aide beaucoup dans l’acquisition des sociétés en Amérique du Nord, en Israël et en Ukraine. Je peux m'appuyer sur mes connaissances juridiques en négociation et rédaction de contrats, affirme-t-il. J'ai une façon différente de regarder les affaires par rapport aux autres dirigeants qui ont souvent une formation en comptabilité ou un MBA. »

L'entreprise dispose d'une équipe juridique de dix avocats basés à Las Vegas qui interviennent essentiellement sur des dossiers de conformité réglementaire et d'obtention de permis et de licences. « L’activité des jeux de casinos est la plus réglementée au monde », explique Mitch Garber.

Dans la métropole québécoise, il fait appel à l'associé Sid Horn de Stikeman Elliott pour ses projets d'acquisitions souvent très complexes.

Faire évoluer le droit

Depuis 2008, l’avocat indique que le paysage de l’industrie des jeux de casinos est en grande évolution et que la réglementation doit s’adapter. « Les habitudes des joueurs ont changé. Ils passent plus temps sur Internet et au téléphone. 70% des revenus générés par les hôtels-casinos de Las Vegas proviennent de boutiques, de sites en ligne, de bars, de salles de spectacles et de restaurants. Seulement 30% des activités de jeux. Avant, c’était l’inverse. »

Il est membre de l'International Masters of Gaming Law, un réseau international regroupant des avocats qui représentent les casinos, des dirigeants et des professionnels qui travaillent sur la réglementation du secteur des jeux de casinos. « Je donne des conférences et j'interviens auprès des législateurs. L’objectif est de faire connaître ce qui existe et réfléchir à de nouvelles lois pour réglementer l'activité. »

L'entrepreneur ne troquerait pas sa vie d’homme d’affaires des hôtels-casinos qu’il trouve « très excitante » contre celle d'avocat. Celui qui compte parmi son cercle d’amis, Céline Dion, René Angelil - avec qui il joue au golf- et Guy Laliberté n'envisage donc pas de revenir au droit. « Je manque de connaissances et de pratique après 15 ans dans les affaires. Je laisse la place à ceux qui sont plus compétents que moi dans le domaine », conclut-il.
22211

5 commentaires

  1. DSG
    la fortune personnelle est estimée à 200 millions de dollars américains
    So tacky to divulge that information. Just goes to show that you can't buy class.

    • Anonymous
      Anonymous
      il y a 9 ans
      Coming from DSG
      Scent of jealousy ?

    • DSG
      No
      You don't know me or how much money I have. In fact, nobody knows how much money I have except for me and my accountant. Nor do I have to make myself feel better by bragging to people that I play golf with Celine and her perverted old husband. And that's because I'm a well rounded individual making my own marks in life.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 9 ans
      hahaha
      No, but I'll bet that you don't have 200M$. That and of course you don't play golf with Celine....

      Btw, the taxman knows how you have!

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a 9 ans
    Affaires
    Étant un jeune avocat qui désire se lancer en affaires, c'est un parcours inspirant. C'est rafraîchissant.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires