Entrevues

Neolegal : plus de 2000 clients en un an!

Main image

Céline Gobert

2018-07-12 14:25:00

Après avoir exercé le droit fiscal chez Lavery pendant près de cinq ans, cet avocat offre des services juridiques à plus faible coût...

Ancien avocat de Lavery, Me Philip Hazeltin
Ancien avocat de Lavery, Me Philip Hazeltin
Derrière Neolegal, se trouvent trois partenaires d’affaires, dont un ancien avocat de Lavery, Me Philip Hazeltine.

Aux côtés de Fabien Navet qui s’y connaît en gestion et processus interne, et de Sid Benachenhou, expert en informatique, le juriste de 34 ans a lancé une plateforme web intégrée dans le domaine juridique qui offre les services d’avocats à plus faible coût.

Son équipe, composée de dix employés, compte cinq juristes : Mes Aimee Simard, Tanya Gamache-Laflamme, Genevieve Chevalier, Audrey Paquet et lui-même.

Leur objectif? Faciliter l’accès à la justice aux particuliers et aux petites entreprises.

«J’ai pratiqué en grand et petit cabinet et moi-même je n’aurais pas pu me payer mes honoraires! » explique à Droit-inc Me Hazeltine, que la problématique de l’accessibilité est loin de laisser indifférent.

Et, pour lui, pas question de remplacer les avocats. Au contraire. «On n’est pas un Uber, on donne de l’emploi aux avocats, on veut les mettre à l’avant-plan et démocratiser la justice pour que tout le monde puisse y avoir accès et à un juste prix.»

Une croissance rapide

Fabien Navet qui s’y connaît en gestion et processus interne
Fabien Navet qui s’y connaît en gestion et processus interne
Le service a connu une évolution qu’il estime «fulgurante» avec plus de 2000 clients en un an, indique l’avocat au bout du fil, qui avoue que la gestion de cette croissance a constitué son principal défi.

«Maintenant, on va travailler sur la notoriété de l’entreprise et créer une nouvelle offre de produits, par exemple en Régie du logement ou en droit de la famille », déclare celui qui est diplômé d’un baccalauréat en droit (2005) et d’une maîtrise en fiscalité de l’Université de Sherbrooke (2005).

Les cofondateurs viennent d’ailleurs de clôturer une première ronde de financement de 400 000 dollars, rassemblant des membres d’Anges Québec et d’autres investisseurs privés, qui va en outre leur permettre de développer leur projet de croissance et d’expansion dans le reste du Canada.

Des services juridiques par forfaits

Sur le site, plusieurs forfaits sont proposés aux clients.

Sid Benachenhou,expert en informatique
Sid Benachenhou,expert en informatique
Par exemple, pour le forfait « Mise en demeure », il en coûtera 90 dollars au client, avec diverses options supplémentaires. Ainsi, s’il veut que l’avocat la rédige et la signe, il faudra ajouter 45 dollars. S’il veut qu’on l’envoie, il ajoutera 20 dollars.

Le forfait « Cour des petites créances » coûte de 190 à 399 dollars, selon le nombre d’options choisi. Les avocats aident le client à se préparer pour la Cour, tant sur la forme que sur le fond. Quant au forfait « négociation avec la partie adverse » dans le cadre d’un litige, il coûte 399 dollars.

«J’ai toujours été attiré par le monde des affaires, c’est une passion pour moi, indique Me Hazeltine qui a arrêté toute pratique parallèle à Neolegal. J’aime le “thrill” de monter quelque chose, d’offrir à la communauté, de donner des emplois à des gens, et de voir l’entreprise croître en elle-même avec une idée qui fonctionne.»
22327

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires