C'est Norton Rose Fulbright qui arrive en tête des cabinets nationaux présents au classement
C'est Norton Rose Fulbright qui arrive en tête des cabinets nationaux présents au classement
Pour les neufs premiers mois de l'année 2014, la valeur mondiale des fusions et acquisitions sur le marché intermédiaire (transactions allant jusqu’à 500 millions de dollars) s'est chiffrée 633,2 milliards de dollars américains, ce qui représente une augmentation de 22 % par rapport à la même période en 2013, rapporte Thomson Reuters dans la Mid-Market Legal Advisory Review.

Cinq cabinets canadiens figurent dans le top 50 mondial des firmes dominant ce secteur d'activités.

En termes de nombre de transactions

Norton Rose Fulbright ouvre la marche des bureaux nationaux en se classant au 7ème rang mondial avec 125 transactions grimpant ainsi de sept marches par rapport à l'an dernier.

Gowlings occupe la 22ème place (83 transactions), Blakes la 32ème (71 transactions), Stikeman Elliott la 34ème.

Notons que trois cabinets ont connu une baisse notoire: Gowlings est descendu de six places, Blakes de 15 places et Stikeman Elliott de 11 places.

Avec 301 transactions, c'est Jones Day qui est en tête de ce classement, suivi par DLA Piper (191) et Baker & McKenzie (180).

En termes de valeur

C'est encore Norton Rose Fulbright qui arrive en tête des cabinets nationaux présents au classement, et occupe le 9ème rang mondial avec des transactions totalisant 8,8 milliards de dollars, soit une augmentation de 4,1%.

Sur la première marche du podium, on retrouve le cabinet américain Jones Day (14,7 milliards de dollars), suivi par Latham & Watkins (14 milliards de dollars) et Kirkland & Ellis (12,5 milliards de dollars).

En termes de régions et de secteurs d'activité

L'Amérique représente 36% des parts de marché des fusions acquisitions intermédiaires avec des transactions totalisant 228,1 milliards de dollars, tandis que l'Europe est la région du monde où le plus grand nombre d'opérations ont été réalisées (9312 transactions).

Les fusions et acquisitions canadiennes représentent 26,8 milliards de dollars avec 1238 transactions, soit une augmentation de 7,9% par rapport à l'an passé pour la même période.

Quant à la répartition par secteurs d'activité au niveau mondial, l'immobilier est le domaine le plus actif avec 17,7% des opérations. Il est suivi par les secteurs financier, énergétique et électrique qui représentent respectivement 12,3% et 11,8% du marché.

Pour consulter le classement, cliquez ici.