Le DJ britannique Dax J
Le DJ britannique Dax J
Le DJ britannique Dax J, qui est basé à Berlin et fait des performances à travers la planète, a été condamné à un an de prison par une cour tunisienne pour avoir fait jouer un remix de l’appel à la prière. La discothèque où a eu lieu l’incident, à Nabeul, près de la station balnéaire Hammamet, a été fermée, rapporte The Guardian.

Le DJ avait quitté la Tunisie suite à l’incident, de sorte que sa condamnation risque fort peu d’être effective.

Dax J a été accusé d’indécence publique et d’offense à la moralité publique.

L’événement auquel participait Dax J faisait partie du festival Orbit. Tant le DJ que les organisateurs du festival se sont excusés. « Je veux offrir mes plus sincères excuses à quiconque aurait pu être offensé par la musique que j’ai joué lors du festival Orbit. Il n’a jamais été dans mes intentions d’insulter qui que ce soit », a-t-il déclaré.