Danielle McCann. Source: Radio-Canada
Danielle McCann. Source: Radio-Canada
Le rapport de la Commission scientifique et technique indépendante sur la reconnaissance de la liberté académique dans le milieu universitaire est sorti. Mais l’une de ses recommandations maîtresses ne ferait pas l’unanimité, rapporte Le Devoir.

La commission, qui a été mise en place par Danielle McCann, ministre de l’Enseignement supérieur, recommande l’adoption d’une loi sur la liberté universitaire.

L’objectif ? Protéger les professeurs contre la censure et protéger les conditions d’apprentissage des étudiants.

« Toutes les idées et tous les sujets sans exception peuvent être débattus de manière rationnelle et argumentée au sein des universités », mentionne le rapport selon le quotidien.

Rappelons que les universités, le Conseil supérieur de l’éducation et l’Union étudiante du Québec s’opposent à l’adoption d’une telle loi.