Si vous voulez découvrir ou approfondir le droit des brevets, le séminaire offert par McGill en collaboration avec l'Institut de la propriété intellectuelle du Canada entre les 26 et 30 juillet prochain est peut-être pour vous.

Son directeur nous en parle.

Droit-Inc : Quel est l’enjeu du séminaire sur les brevets que vous présiderez cet été?

Pierre Nguyen : La formation existe depuis 15 ans et est unique en son genre. Il s’agit de l’un des quatre volets du cours d’été annuel en propriété intellectuel dispensé à McGill. Offert sur une semaine, un des enjeux de la formation est de démystifier la perception folklorique qu’on peut avoir des inventeurs. On est loin du professeur Tournesol. Les brevets ont un impact majeur sur la connaissance mondiale. C’est ce qu’on essaye de faire ressortir.

Qui peut-être intéressé par le séminaire?

Les avocats, mais aussi les autres professionnels du droit comme les notaires qui peuvent dans le cadre de succession être amenés à gérer des actifs représentés par des brevets. Les cours s’adressent à des praticiens en début de carrière, autant qu’à des avocats généralistes en droit des affaires qui veulent comprendre les brevets. Le séminaire peut aussi intéresser ingénieurs et inventeurs, désireux de comprendre comment protéger leurs inventions.

Vous parlez d’un cours unique en son genre. En quoi l’est-il ?

Le cours est divisé en plusieurs modules et suffisamment long pour faire le tour du sujet. Par exemple, il y a des ateliers pratiques où les participants vont apprendre à rédiger des revendications, négocier des contrats de licence, développer des stratégies de dépôt de brevet, negocier avec un examinateur … Tout cela est fort utile dans le monde actuel.

Pour en savoir plus, cliquez ici.


Pierre Nguyen est agent de brevets, associé chez Ogilvy Renault.