Me Joey Zukran. Source: LPC Avocat Inc. et Ticketmaster
Me Joey Zukran. Source: LPC Avocat Inc. et Ticketmaster
Un cabinet d'avocats spécialisé dans le droit de la consommation a déposé une demande d'action collective contre Ticketmaster, accusant la billetterie en ligne de recourir à un processus « trompeur et mensonger » pour vendre des polices d'assurance sur les billets de spectacle.

Le cabinet d'avocats LPC, représenté par Me Joey Zukran, affirme que Ticketmaster n'informe pas adéquatement les spectateurs du coût de l'assurance, selon la requête. Au moment de l'achat d'un billet, le client se fait demander s'il veut protéger son achat avec l'option de cocher « oui » ou « non ». « Le prix de l'assurance n'est pas mentionné et n'est pas ajouté par la suite au prix total », affirme-t-on dans la requête.

Après avoir acheté des billets pour voir les Cowboys fringants, le client Mathieu Trudel affirme qu'il a eu connaissance du coût de l'assurance seulement après avoir conclu la transaction.

L'information lui serait parvenue dans la pièce jointe d'un courriel confirmant que ses billets avaient été « protégés ». Le coût de l'assurance était de 16 $ avant taxes. Cela représente 12 % de la valeur avant taxes (132 $) de ses deux billets.

Avant la requête, les frustrations de clients de Ticketmaster par rapport à l'achat d'assurance avaient été éventées par La Presse la semaine dernière.

Ticketmaster contreviendrait à la Loi sur la protection des consommateurs, selon le cabinet LCP. Les commerçants sont tenus de présenter la totalité des sommes que doit débourser le consommateur et cette information doit être présentée de manière évidente.

La requête demande au tribunal de forcer Ticketmaster à cesser cette pratique. Elle demande aussi le remboursement des sommes payées en assurance ainsi que des dommages de 200 $ par requérant pour les inconvénients subis par les consommateurs.

Il n'a pas été possible d'avoir une réaction immédiate de Ticketmaster.