« La loi 78, il y a des dispositions là-dedans qui sont très claires sur le fait qu’on doit respecter le droit d’un Québécois d’avoir accès à ses salles de cours; alors, on s’attend à ce que la loi soit respectée », a clamé le premier ministre sortant hier, de passage dans son coin de pays à Sherbrooke.

Jean Charest reste dans la ligne dure et déclare qu'il fera respecter la loi 78
Jean Charest reste dans la ligne dure et déclare qu'il fera respecter la loi 78
Les étudiants en travail social de l’Université de Montréal ont été les premiers à se prononcer. Lundi soir, ils ont voté en faveur de la grève pour la reprise des classes, le 27 août. D’autres établissements doivent aussi se prononcer sur la reconduction ou non de la grève, au cours des prochains jours.

Dans l’ombre de François Legault depuis l’annonce de la candidature-vedette de Jacques Duchesneau, Jean Charest a repris son discours sur le carré rouge avec vigueur. Il a toutefois nié que la reprise des votes de grève fasse partie de sa stratégie électorale. « Sincèrement, personne ne veut de perturbations », s’est-il défendu.

Pour le chef libéral, il n’y a pas de raison que la rentrée ne se déroule pas dans l’ordre. Si des étudiants votent pour un boycott, les autres qui veulent suivre leurs cours devront pouvoir le faire, insiste-t-il.

Entente avec les enseignants

Le chef libéral en a même profité pour annoncer que son gouvernement s’était justement entendu avec les représentants syndicaux, au cours des dernières heures, sur les conditions de travail des enseignants collégiaux en vue de la rentrée scolaire.

Pauline Marois souhaite que 100% des étudiants puissent retourner en classe
Pauline Marois souhaite que 100% des étudiants puissent retourner en classe
« Il me semble qu’il y a là un signal d’envoyé. Si on est capables de s’entendre avec les représentants syndicaux, on doit être capables de s’entendre avec tout le monde normalement », a-t-il soutenu.

Pauline Marois

Sympathique à la cause estudiantine durant les derniers mois, la chef péquiste a pour sa part refusé d’enjoindre les étudiants à voter contre la grève.

« Ce que je souhaite, c’est que 100% des étudiants puissent retourner en classe », a-t-elle dit. Elle a reconnu que la situation allait être difficile à la rentrée avec certains professeurs qui refusent de se plier à la loi.

François Legault

Pour François Legault qui a voté pour la loi 78, l’accès aux cégeps et universités doit être respecté par les grévistes
Pour François Legault qui a voté pour la loi 78, l’accès aux cégeps et universités doit être respecté par les grévistes
Pour le chef caquiste François Legault, qui a voté en faveur la loi 78, l’accès aux cégeps et universités doit être respecté par les étudiants qui choisiront de reconduire la grève.

« La loi 78 pose des balises pour s’assurer que les cégeps ne seront pas bloqués. Moi, je m’attends à ce que tout ce qui est nécessaire de faire et qu’on utilise les policiers pour le faire; que les étudiants qui ont le droit d’étudier et qui veulent étudier puissent retourner aux études et je m’attends aussi à avoir toute la collaboration des enseignants », a-t-il dit hier.


Sondage Express

Pour quel parti politique avez-vous l'intention de voter aux prochaines élections provinciales?





Image du code de vérification Anti-Robot Essayer un autre code
Voir les résultats
(Votes : 1537)