Nominations

L’ex-procureure en chef du BLCM rejoint Lavery

Main image

Céline Gobert

2016-03-14 08:30:00

L’ex-procureure en chef du Bureau de lutte à la corruption et à la malversation (BLCM) rejoint le groupe de Litige et règlement des différends de Lavery à titre d’associée. Qui est-elle?

Me Isabelle Briand a intégré le groupe de Litige et règlement des différends de Lavery à titre d’associée
Me Isabelle Briand a intégré le groupe de Litige et règlement des différends de Lavery à titre d’associée
C’est le 22 février dernier que Me Isabelle Briand a intégré le groupe de Litige et règlement des différends de Lavery à titre d’associée. « Je ne pouvais pas passer à côté d’une telle opportunité », explique-t-elle à Droit-inc, ajoutant avoir été séduite tant par la réputation et l’intégrité du cabinet que par goût des nouveaux défis.

Barreau 1991, elle y pratiquera le droit criminel et pénal, en plus d’exercer au sein de l’équipe sur l’Intégrité d’entreprise.

Jusqu’alors, elle était en charge du Bureau de lutte à la corruption et à la malversation (BLCM), dont les membres étaient intégrés à l’Unité permanente anticorruption (UPAC). « J’ai été en mesure d’évaluer et de voir jusqu’à quel point la pratique se complexifiait. Chaque dossier a ses propres particularités. J’y ai acquis des connaissances et des réflexes pour traiter les dossiers plus complexes. » Des dossiers qui présentent, par exemple, des règles particulières en matière de perquisition.

L’intégrité, au coeur de sa pratique

Passionnée par le droit administratif, un domaine qui selon elle ne cesse d’évoluer, Me Briand a également participé à de nombreuses décisions administratives et obtenu des décisions juridiques importantes, notamment dans des dossiers de type nouvelle génération. Une visée « l’habite », dit-elle: ne jamais perdre de vue la notion d’intégrité dans le traitement d’un dossier. « La notion d’intégrité réfère directement à l’obligation pour l’avocat de protéger la confidentialité et de respecter son devoir de loyauté à l’égard de son client.»

Avant son entrée au Bureau de la lutte à la corruption et à la malversation, cette diplômée de l’Université Laval (1990) a exercé plus de huit ans chez Raby, Leborgne, Briand et associés, un cabinet spécialisé en droit criminel et administratif, avant de travailler pour le Directeur des poursuites criminelles et pénales, à titre de procureure dans trois districts judiciaires.

Notons qu’elle est également professeur à l’École du Barreau de Montréal depuis plus de 10 ans, où elle offre des formations en droit criminel et pénal, en déontologie et éthique, en techniques de plaidoirie. Elle offre aussi aux avocats et aux policiers des formations en matière de crimes de corruption et de crimes économiques.
5889

1 commentaire

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 7 ans
    Dunton a-t-il raté sa chance?
    Me semble que ce type d'expérience, donnant une "vue de l'intérieure", leur serait particulièrement utile...

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires