Nouvelles

Décès d'un juge

Main image

Emeline Magnier

2014-08-13 13:15:00

Un ancien magistrat québécois, dernier juge au Canada à avoir prononcé une condamnation à mort par pendaison, est décédé …

Jean-Louis Péloquin est décédé le 8 aoûtt dernier
Jean-Louis Péloquin est décédé le 8 aoûtt dernier
Le 8 août dernier à Sherbrooke, l'ancien juge de la Cour supérieure du Québec Jean-Louis Péloquin est décédé à l'âge de 91 ans, rapporte 98,5 FM.

Il est le dernier juge au Canada à avoir prononcé la peine de mort en mai 1976 pour un accusé reconnu coupable d'avoir assassiné à coups de marteau un gardien de la prison de Cowansville pendant sa détention.

Le magistrat, qui n'était pas favorable à la peine de mort, nerveux et troublé de devoir prononcer la sentence, avait alors oublié d'enfiler sa paire de gants noirs, étape protocolaire précédant le prononcé de la peine capitale.

« Une erreur attribuable à la nervosité probablement. J'ai toujours pensé qu'il était inhumain de condamner à mort un de ses semblables », avait-il expliqué en entrevue à La Presse.

Il avait ordonné la pendaison de l'accusé au mois d'octobre suivant, mais le 14 juillet 1976, la peine de mort a été abolie par le premier ministre Pierre-Elliot Trudeau.

« Je savais que le Parlement (…) s'apprêtait à abolir la peine de mort. De toute façon, il n'y avait pas eu de pendaison depuis 1962 au Canada », avait-il rappelé.

L'accusé, alors condamné à la prison à vie, a été assassiné un an plus tard par un autre détenu dans un pénitencier de Kingston, en Ontario.

Le juge Péloquin a pratiqué le droit à Sherbrooke comme avocat de 1947 à 1963 puis comme juge à la Cour du Québec et à la Cour Supérieure.

Il avait pris sa retraite de la magistrature en 1997.
7216

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires