Nouvelles

La juge Denise Descôteaux amorce son témoignage devant le Conseil de la magistrature

Main image

Radio -canada

2020-11-05 10:15:00

La juge Denise Descôteaux a commencé mercredi son témoignage devant le Conseil de la magistrature du Québec...

La juge Denise Descôteaux a commencé à témoigner mercredi. Photo : ISTOCK
La juge Denise Descôteaux a commencé à témoigner mercredi. Photo : ISTOCK
La Valdorienne fait face à deux plaintes portées par la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) pour des écarts déontologiques dans 14 dossiers plaidés devant elle, entre 2016 et 2020.

Le témoignage de la juge Denise Descôteaux a débuté par l’analyse d’un premier dossier qu’elle a présidé en juin 2016, soit seulement quatre mois après avoir accédé à la magistrature.

La juge a admis ne pas avoir été sur la même longueur d’onde que l’intervenante de la DPJ lors de cette cause. Elle sentait que la proposition de la DPJ ne servait pas l'intérêt de l’enfant, ce qui l’a amenée à employer un ton et des paroles que l’intervenante aurait pu trouver vexants.

« Oui, j’ai tenu des propos qui ont l’air brusques. Ce n’était pas contre la DPJ, mais plutôt parce que la situation de ce dossier-là était trop grosse », a-t-elle commenté.

La juge Descôteaux a défendu ses multiples interventions lors des procédures en cour. Elle croit à la nécessité pour un juge de poser les questions lors des enquêtes, pour rechercher la vérité dans l’intérêt de l’enfant.

Enfin, la juge Descôteaux admet qu’elle n’aurait pas dû argumenter avec l’avocat de la DPJ lors de sa plaidoirie.

« J’ai réalisé avec le temps que je n’avais pas besoin de faire ça. Maintenant, je pose des questions, mais je n’essaie plus de faire reconnaître des choses aux avocats », a-t-elle témoigné.

Le témoignage de Denise Descôteaux devant le comité d'enquête du Conseil de la magistrature se poursuivra jeudi.
2891

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires