Campus

Nouveau programme pour l'École du Barreau

Main image

Audrey Bonaque

2022-01-20 14:15:00

Entre formation professionnelle et formation pratique, l’École du Barreau présente son nouveau programme…

Mes Guy-François Lamy et Maryse Bélanger. Source: LinkedIn
Mes Guy-François Lamy et Maryse Bélanger. Source: LinkedIn
Le programme de l’École du Barreau s’apprête à changer ; la formation actuelle sera offerte pour la dernière fois pour l’année scolaire 2022-2023. Le nouveau programme entrera en vigueur à partir de l’automne 2023.

« C’est un changement de 180 degrés. On croit que ce programme permettra de mieux vous préparer et répondre à vos besoins et à ceux du marché du travail », a déclaré Me Guy-François Lamy, directeur adjoint de l'École du Barreau, lors d’une séance d’information sur Facebook.

Les futurs étudiants, soit ceux qui seront admis à l’automne prochain, suivront majoritairement le programme actuel. Parmi eux, 150 candidats participeront au projet-pilote du nouveau programme.

L’ensemble du programme se déconstruit en trois blocs et se fera en présentiel, sous réserve des consignes sanitaires.

En quoi ça consiste ?

À son admission à l’École du Barreau, l’étudiant devra passer une évaluation diagnostique portant sur les 12 domaines de droit qui sont actuellement enseignés. Pour le projet pilote, il devra le faire entre le 31 mai et 6 juin 2022.

Cet examen d’entrée comprendra des questions à choix multiples et se déroulera à distance. Il a pour but d’obtenir un portrait académique de l’étudiant.

Par la suite, l’étudiant aura la possibilité d’établir son plan personnalisé d’apprentissage. Il pourra travailler sur ses faiblesses grâce à des outils mis en ligne, à partir de juin 2022, comme des lectures, des webinaires avec un professeur, des exercices de perfectionnement, etc.

Bloc 1

Entre cours et examens, les étudiants auront quatre premières semaines intensives. Ils suivront deux semaines de cours sur ''l’éthique, la déontologie et la pratique professionnelle'' puis deux semaines de cours sur la théorie de la cause et rédaction. Ils devront passer un examen toutes les deux semaines.

Par exemple, les étudiants du projet pilote commenceront leurs cours en ''éthique, déontologie et pratique professionnelle'' le 16 août 2022 et devront passer l’examen le 27 août 2022. Les cours en théorie de la cause et rédaction débuteront le 29 août 2022 et l’examen aura lieu le 10 septembre 2022.

Au terme de ces quatre semaines, ils auront une semaine d’étude intensive avant de passer l’examen de droit.

Cet examen final se déroulera sur deux jours et portera sur l’application du droit. C’est un examen à choix multiples, sous forme de questions courtes et réponses courtes. Par exemple : les étudiants participants au projet pilote pourront déjà s’y préparer depuis juin 2022 et devront passer l’examen le 20 et 22 septembre 2022.

La note de passage est de 60 % à chaque examen. Les étudiants pourront reprendre les examens échoués à des dates déterminées.

Bloc 2

Après avoir réussi ces examens, les étudiants devront suivre une formation d'apprentissage expérientiel sur une durée de 16 semaines.

Les deux premières semaines, ils assisteront à des formations, des cours pour se préparer à la clinique juridique. On leur montrera comment gérer un dossier, comment recevoir des clients, etc.

Pendant les 12 semaines suivantes, ils participeront à une clinique juridique et des cliniques techniques.

Sous la supervision étroite d’un professeur-avocat spécialisé, chaque étudiant pourra conseiller des citoyens ayant des questions juridiques spécifiques en droit civil, droit de la famille et succession ainsi qu’en droit administratif incluant le droit social et du logement.

Les cliniques techniques permettront aux étudiants d’acquérir des connaissances sur la représentation pénale criminelle, la rédaction avancée et la négociation.

Au fur et à mesure de son apprentissage expérientiel, l’étudiant déposera des documents et comptes rendus dans son dossier étudiant. Au cours des deux dernières semaines, il pourra faire un compte rendu final de son expérience, qui sera évalué et qui lui permettra de passer à la prochaine étape.

Bloc 3

Une fois la formation professionnelle terminée, les étudiants devront compléter, avec succès, un stage en milieu de travail d’une durée de 6 mois. Les conditions et les critères seront les mêmes qu’actuellement.

Chaque étudiant peut décider de son cheminement. C’est l’une des particularités de ce programme. L’étudiant aura trois ans pour compléter les blocs 1 et 2.

« Vous allez être maître de votre destin dans le nouveau programme. Vous allez être maître de votre apprentissage. Vous allez compléter vos cours et vos examens rapidement. Vous allez vous plonger dans l’apprentissage expérientiel avec de vrais clients et avec des cours de formation technique », ajoute Me Lamy.

Un projet-pilote représentatif et diversifié

« On veut des étudiants provenant de chaque faculté de droit. On va les sélectionner en proportion des étudiants qu’on reçoit de ces facultés à l’école du barreau », explique Me Lamy.

Les personnes intéressées devront remplir un formulaire en ligne pour s’inscrire au projet-pilote du 31 janvier au 28 février 2022.

« On veut que la cohorte du projet-pilote soit représentative de ce que l’école du Barreau est. (...) On souhaite des profils académiques diversifiés pour que ça reflète la réalité de nos étudiants », ajoute-t-il.

Par contre, ceux provenant hors de Montréal devront s'installer dans la métropole pour y participer.

Plusieurs séances d’informations sont également disponibles. Me Guy-François Lamy et Me Maryse Bélanger, directrice de la clinique juridique du Barreau du Québec, répondront aux questions des futurs étudiants le jeudi 27 janvier prochain entre 12h à 13h sur Facebook.

L’événement, qui devait avoir lieu aujourd’hui, a été reporté en raison de problèmes techniques.

La période d’admission à l’École du Barreau pour l’année 2022-2023 aura lieu du 31 janvier au 28 février 2022. Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter la page de l’École du Barreau.
21645

7 commentaires

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Pathétique
    II me semble qu'il y a des changements " 180 degrés" à tous les 2 ou 3ans, et ce depuis des décennies. Est-ce qu'il y a quelqu'un à quelque part au Barreau qui se demande pourquoi qu'il faut tout réinventer à toutes les quelques années. C'est assez pathétique comme porte d'entrée dans la profession et tout le monde qui ne sont pas dans ce Tour d'ivoire sur le Boulevard St-Laurent le sait.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 2 ans
      Réponse
      Le dernier 180 degrés date de plus de 15 ans. Il n'y a eu aucun changement majeur au programme actuel depuis 2007. Ce changement de cap est le bienvenu.

  2. Stagiaire
    Stagiaire
    il y a 2 ans
    Que de belles paroles
    Encore de beaux projets sans consulter ceux qui payent la facture: Les étudiants.

    Ils ont toujours fait ce qu'ils voulaient sans se préoccuper de leurs élèves et de leurs besoins.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 2 ans
      Réponse
      Les étudiants actuels, anciens étudiants, jeunes avocats, futurs étudiants, profs, etc. ont été consultés pour cette réforme, tel que ce fut le cas pour les précédentes.

  3. Aanonyme
    Aanonyme
    il y a 2 ans
    Wow
    "L’ensemble du programme se déconstruit en trois blocs" - c'est le cas de le dire. S'il y aura 12 semaines dans une clinique juridique pourquoi le stage est encore requis? Et quelle ouverture aux étudiants des régions: "ceux provenant hors [sic] de Montréal devront s'installer dans la métropole pour y participer".

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 2 ans
      Réponse
      De par sa nature, la clinique juridique ne permettra pas d'aller aussi en profondeur que tout ce que permet le stage. Toutefois, l'objectif est de s'en rapprocher le plus possible. C'est pourquoi le stage demeure nécessaire pour compléter la formation professionnelle.

      Le projet pilote se tiendra à Montréal seulement, mais le nouveau programme sera déployé à travers toutes les régions l'année suivante.

    • Aanonyme
      Aanonyme
      il y a 2 ans
      C'est le classique
      Autrement dit, ce n'est pas un stage, mais ça s'en rapproche "le plus possible" sans que l'étudiant soit dispensé du stage. Difficile de penser à une démarche plus inutile mais ça, c'est une spécialité de l'École du Barreau.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires