Nouvelles

Un serveur «trop vieux» a gain de cause

Main image

Emilie Laperrière

2022-04-20 10:15:00

Après 28 ans de loyaux services, un serveur a été poussé vers la sortie parce qu’il était trop âgé. Le Tribunal en a décidé autrement…

Source: Shutterstock
Source: Shutterstock
Le Tribunal administratif du travail s’est rangé de son côté et force son ancien employeur à l’indemniser. Le Bar le Charleroi devra verser à Pierre Bourgeois l’équivalent du salaire et des autres avantages dont l’a privé son congédiement du 22 mai 2019, le tout avec intérêt, à compter du dépôt de la plainte.

L’établissement a retiré au serveur l’un de ses trois quarts de travail hebdomadaires, celui du mercredi. Selon lui, ça représentait 50 % de sa paie.

Ce dernier prétend que la propriétaire du bar, Nathalie Chi Qing Ma, lui a dit qu’il était trop vieux et qu’elle préférait mettre à l’horaire une jeune serveuse pour augmenter les ventes.

L’employeur, lui, plaidait qu’il n'avait jamais congédié Bourgeois et que la modification à son horaire de travail était nécessaire parce que ses ventes n’étaient pas satisfaisantes. Une serveuse plus performante a donc pris sa place les mercredis soirs.

« Désemparé et mécontent », Pierre Bourgeois a fini par démissionner en octobre 2019. Il a ensuite déposé une plainte au Tribunal administratif du travail pour ce qu’il considère comme un congédiement déguisé.

Me Anne Côté, de Pineault Avocats CNESST, représentait M. Bourgeois dans cette affaire. Nathalie Ma, de son côté, se représentait seule.

La juge Mylène Adler affirme dans son jugement du 7 avril que la modification imposée à l’horaire de Pierre Bourgeois violait son contrat de travail. La propriétaire du Bar le Charleroi n’a pas respecté la marche à suivre. Elle aurait dû faire part de son insatisfaction à l’employé et lui donner une chance de corriger la situation. Elle aurait aussi dû le prévenir du risque de perdre des heures s’il ne s’améliorait pas.

Le Tribunal administratif du travail a donc annulé le congédiement de Pierre Bourgeois, tout en écartant l’option de le réintégrer dans son ancien emploi, ce que le plaignant voulait éviter.
3296

2 commentaires

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Depuis que le monde est monde
    "la propriétaire du bar, Nathalie Chi Qing Ma, lui a dit qu’il était trop vieux et qu’elle préférait mettre à l’horaire une jeune serveuse pour augmenter les ventes."

    Il y a deux dictons immuables:
    - "Il vaut mieux être jeune et en santé que vieux et malade";
    - "Il vaut mieux une jeune serveuse de race avec des grosses boules qu'un vieux serveur blanc cis-genre";

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    il y a de la discrimination
    L'article ne spécifiant ni l'origine ethnique de la serveuse, son orientation ou identité sexuelles, ni la taille de sa poitrine, à part nous faire voir tes préjugés, ton commentaire n'est pas très utile. Que tu ne sembles pas conscient du paradoxe émanant du fait que ton commentaire apparaisse sous un article parlant de la victoire pour discrimination d'un homme blanc devant le TAQ démontre bien tes limites...

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires