Nouvelles

« Verdict » : la justice sociale québécoise se met en scène

Main image

Sophie Ginoux

2022-10-11 14:15:00

À travers quatre causes qui ont marqué le Québec, la pièce de théâtre ''Verdict'' démystifie la justice québécoise et nous invite à réfléchir sur nos valeurs collectives…

imge #47191Les avocats savent mieux que quiconque que leur métier peut au premier abord paraître aride. La complexité des lois qui nous régissent, tout comme la technicité des procédures judiciaires, font d’eux des experts dont on oublie parfois le pendant humain.

Pourtant, beaucoup d’entre eux se sont lancés dans le droit afin de défendre nos droits personnels et collectifs. C’est ce que reflète à merveille la pièce ''Verdict'', présentée jusqu’en novembre au Théâtre du Gesù à Montréal avant d’entamer une tournée de six mois à travers le Québec.

Un défi colossal

''Verdict'' repose sur les extraits de quatre plaidoiries liées à des causes qui ont secoué le Québec, bien au-delà de la Cour dans laquelle elles étaient présentées : le procès du docteur Henri Morgentaler, qui a mené à la décriminalisation de l’avortement ; la cause défendue par Me Anne-France Goldwater, qui a conduit à la légalisation du mariage entre conjoints de même sexe ; la dénonciation du traitement réservé à la patiente attikamekw Joyce Echaquan à l’hôpital de Joliette, sur fond de racisme systémique ; et enfin, l’histoire d’un jeune garçon décédé des suites de sévices infligés par sa belle-mère, qui nous renvoie aux défaillances du système de protection de la jeunesse.

Si le choix des plaidoiries qui seraient amenées sur scène n’a pas été simple, synthétiser leur contenu sans toucher aux formulations originales a constitué un véritable défi. « Les plaidoiries sont toujours un peu théâtrales, mais on aurait pu croire qu’elles seraient difficiles d’accès pour le grand-public, indique le metteur en scène Michel-Maxime Legault. Or, nous nous sommes rendu compte qu’en fait, elles reposaient sur le gros bon sens et pouvaient aisément nous interpeler et nous toucher. »

Un constat partagé par Marie-Thérèse Fortin et Paul Doucet, les deux comédiens qui incarnent tour à tour, avec une force et une justesse surprenantes, les plaideurs qui ont permis au Québec que nous connaissons de se façonner.

« C’est fascinant, de rentrer dans le déploiement de la pensée d’un avocat qui maîtrise toutes les facettes de son dossier, puis qui les exprime avec une telle conviction et une précision si chirurgicale », témoigne Paul Doucet, qui a réalisé lors de la mémorisation de ses textes l’étendue des connaissances des avocats et l’importance de leur rôle pour une société plus juste.

imge #47191Passer à l’histoire

Les messages véhiculés à travers les quatre causes mises en lumière dans ''Verdict'' ne sont pas anodins. Au sein d’une société plus que jamais polarisée, ils sont même d’une brûlante actualité. Il suffit de penser au droit à l’avortement bafoué au sud de nos frontières, et vivement débattu au sein des rangs du parti conservateur canadien, pour comprendre combien la bataille menée par le docteur Morgentaler et son avocat Me Claude-Armand Sheppard dans les années 1970 a été majeure.

De la même manière, certains passages de Me Jean-François Arteau, qui a représenté le Conseil de la nation Attikamekw lors du procès qui suivit le décès de Joyce Échaquan en 2021, sont des plus troublants. « Elle a des problèmes de santé, dit-il. Mais ce n’est pas ça qui va la tuer. Elle s’appelle Joyce Échaquan. Elle est Attikamekw. Et c’est de ça qu’elle va mourir. »

La force de telles paroles constitue le cœur de la pièce ''Verdict''. Pour leur donner tout l’espace nécessaire, la scène est volontairement dépouillée. Une grande Marianne semble veiller sur les deux comédiens-plaideurs qui évoluent autour d’une petite table et d’une chaise, tandis qu’un écran, comme la voix off d’un documentaire, contextualise chaque cause pour le public. Une vraie leçon d’histoire et de mémoire.

Un projet nécessaire

Au-delà du défi artistique que représentait cette pièce, tous ses acteurs s’entendent pour dire qu’ils ont accepté d’y participer parce qu’ils la considèrent utile, voire nécessaire.

« Nous prenons position dans ''Verdict'', et nous l’assumons totalement. Nous voulons inviter les gens à réfléchir. À reconsidérer des choses qu’ils connaissent ou pensent connaître. À comprendre que leurs acquis se sont gagnés à force de combats acharnés » explique Marie-Thérèse Fortin.

À cette fin, le spectacle a d’ailleurs été conçu en deux parties. La première expose des extraits de trois causes, puis la seconde présente l’attaque et la défense d’une seule, de manière à ce que les spectateurs puissent voter selon leur âme et conscience comme le feraient des jurés.

« J’aimerais vraiment qu’après avoir assisté à ''Verdict'', les gens discutent de leur choix. Et qui sait, qu’ils voient d’un nouvel œil tout ce qui circule dans la presse et sur les réseaux sociaux, lance Michel-Maxime Legault. ''Verdict'' représente une belle occasion de réaliser une introspection personnelle et collective. »

Pour plus d’informations sur la pièce ''Verdict'', ou pour réserver votre place, rendez-vous sur ce lien !
2099

1 commentaire

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a un an
    "Joyce Echaquan à l’hôpital de Joliette, sur fond de racisme systémique"
    On dirait une article tiré d'un "Allo Police" d'il y a 20 ans.

    Du sang, du sexe, du drame, du sensationel ! (avec en prime de "l'écrapou", comme disait RBO)

    https://www.youtube.com/watch?v=xKDWvuq1lPA

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires