Nouvelles

Protection des données : Ottawa doit se montrer plus sévère envers les entreprises

Main image

Radio -canada

2022-02-10 12:00:00

Option consommateurs demande au gouvernement fédéral de se montrer plus sévère envers les entreprises lorsqu'il y a une faille concernant la protection des données des citoyens…

Me Alexandre Plourde, avocat et analyste chez Option consommateurs. Sources: Istock et LinkedIn
Me Alexandre Plourde, avocat et analyste chez Option consommateurs. Sources: Istock et LinkedIn
Une étude menée par l’organisme révèle que les consommateurs canadiens sont préoccupés par les vols de données, mais en savent peu sur les pratiques des entreprises en matière de cybersécurité.

Plusieurs grandes entreprises ont été la cible de vols de données, dont Desjardins qui a fait 10 millions de victimes, Capital One et Equifax.

Des consommateurs téméraires, mais impuissants

Selon l'étude, plusieurs consommateurs ne font pas preuve de grande prudence en ligne et adoptent des comportements téméraires, notamment concernant la gestion de leurs identifiants.

Me Alexandre Plourde, avocat et analyste chez Option consommateurs, souligne toutefois que le pouvoir des consommateurs est assez limité en ce qui a trait à la protection de leurs données hébergées par les entreprises.

« Lorsqu’un bris de sécurité survient dans une entreprise, les données des consommateurs circulent pendant des années sur le dark net, et ils s’exposent à des vols d’identité. Ce sont les entreprises qui créent ces risques, d’où l’importance d’augmenter les sanctions », explique Me Alexandre Plourde.

Les entreprises ont déjà l'obligation légale de protéger les renseignements personnels de leurs clients avec des mesures de sécurité raisonnables.

Cependant, au cours des dernières années, le Commissariat à la protection de la vie privée a conclu que plusieurs entreprises avaient enfreint la loi. Il semble toutefois que plusieurs d'entre elles n'ont pas subi de sanction, et ont parfois même refusé d'appliquer les recommandations du Commissariat.

Québec fait figure de modèle

Option consommateurs invite d'ailleurs Ottawa à s'inspirer de ce qui se fait au Québec, où le gouvernement s'est attaqué aux enjeux de cybersécurité.

Plusieurs démarches ont été faites par le gouvernement Legault, notamment l'annonce en 2021 de la création du ministère de la Cybersécurité et du Numérique.

Québec a également déposé le projet de loi 53, qui ressert l'encadrement des agences de crédit, et le projet de loi 64, qui renforce les lois sur la protection des renseignements personnels.

Si ce dernier était adopté, cela ferait en sorte d'augmenter les sanctions pécuniaires imposées aux entreprises, qui peuvent aller jusqu'à 4 % du chiffre d'affaires annuel ou une amende de 25 millions de dollars.
2566

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires