Nominations

Retour aux sources pour une Super plaideuse

Main image

Gabriel Poirier

2022-05-05 15:00:00

Après quinze ans au sein d’une boutique de litige, une avocate retourne aux sources de sa pratique : elle rejoint le cabinet qui l’a accueillie à sa sortie de l’université…

Me Sarah Woods. Source: mccarthy.ca
Me Sarah Woods. Source: mccarthy.ca
Difficile pour Sarah Woods de renier ses origines professionnelles. Après quinze ans auprès de la boutique du même nom, Me Woods intègre une nouvelle équipe, celle de McCarthy Tétrault, où elle a entamé sa carrière en 2004. Elle y retourne par la grande porte à titre d’associée.

Rappelons que le cabinet Woods a été fondé il y a plus de 25 ans par son père, l’avocat James A. Woods.

« J’ai maintenu mes relations avec les membres de McCarthy Tétrault au fil du temps, explique Sarah Woods au téléphone. Lorsqu’est venu le temps de faire le point sur ma carrière, j’ai conclu que le cabinet avait plein de belles choses à m’offrir, dont une plateforme nationale, des équipes pluridisciplinaires et un fort leadership. »

Faire le point ? Me Woods l’admet elle-même, mais elle précise du même souffle que tout professionnel devrait s’adonner à un tel exercice, au moins une fois dans sa carrière. Après bientôt dix-huit ans au Barreau, elle avait envie de profiter des caractéristiques qu’offre un cabinet national comme McCarthy Tétrault.

Au 1000 de la Gauchetière, Sarah Woods soutient qu’elle pourra travailler en équipe avec les différents groupes de travail du cabinet. C’est vrai, par exemple, en fusions et acquisitions et en financement bancaire, des groupes de pratique qui n'existent pas au sein de boutiques de litige, souligne-t-elle.

« C’est très intéressant pour une pratique comme la mienne de bénéficier d’un tel niveau de complémentarité. Je pourrais partager mes idées sur le plan légal, mais aussi mes ressources et mes contacts, en plus de profiter des angles d’approches de mes collègues. »

N’a-t-elle pas cependant trouvé difficile de quitter la boutique fondée par son père ?

« C’est une décision d’affaires. J’ai quitté un bon groupe d’avocats pour rejoindre une autre belle équipe de professionnels. C’est excitant, d’un point de vue professionnel, d'entamer cette nouvelle aventure. »

Réactions positives

L’annonce est bien accueillie du côté de McCarthy Tétrault ; autant Steeves Bujold, associé et leader du groupe Litiges, et Karl Tabbakh, associé directeur pour la région de Québec, vantent leur nouvelle collègue.

Le premier estime que Me Woods renforce les capacités du cabinet en litiges commerciaux tandis que le second salue les qualités de l’avocate.

« Avec son esprit d’innovation et son ouverture sur le monde, Sarah illustre très bien les valeurs de McCarthy Tétrault. Au début de sa carrière, Sarah a été stagiaire, puis sociétaire au sein du cabinet, et c’est avec un immense plaisir que nous allons renouer avec ses talents », déclare Me Tabbakh.

Sarah Woods représente des entreprises et de grands groupes dans le cadre de litiges liés aux valeurs mobilières, à la construction, à l'immobilier commercial, aux conflits entre actionnaires et aux actions collectives.

En plus de son diplôme de l'Université McGill acquis dans le cadre du programme transsystémique (droit civil et common law), Sarah Woods est également titulaire d’un baccalauréat en sciences économiques de l'Université Queen's.

Me Woods est membre du Barreau du Québec depuis 2004 et membre du Barreau de l'Ontario depuis 2012. Elle enseigne le'' Civil Litigation Workshop'' à la faculté de droit de l'Université McGill depuis 2005.
6309

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires