Fusions et acquisitions

Acquisition record pour Hydro-Québec

Main image

Radio -canada

2022-10-19 10:15:00

La société d’État achète les 13 centrales hydroélectriques de Great River Hydro pour 2 milliards de dollars américains. Qui sont les avocats?

Mes Catherine Conides et Wiam Mahroug. Source: LinkedIn
Mes Catherine Conides et Wiam Mahroug. Source: LinkedIn
Hydro-Québec investit 2 milliards de dollars américains pour acheter des centrales hydroélectriques situées au Vermont, au New Hampshire et au Massachusetts, ce qui constitue la plus importante acquisition de l’histoire de la société d’État fondée en 1944.

Hydro-Québec a annoncé le 12 octobre dernier, l'acquisition de la société Great River Hydro, qui était auparavant propriété du fonds d’investissement ArcLight Capital Partners. Les 13 centrales hydroélectriques sont situées sur les rivières Connecticut et Deerfield.

Les Affaires juridiques d’Hydro-Québec, division Projets commerciaux et alliances stratégiques, était responsable des aspects juridiques de la transaction pour HQI US Holding LLC.

Son équipe de transaction juridique pilotée par Me Catherine Conides incluait Mes Wiam Mahroug et Hélène Cossette.

Il y avait aussi les conseillers juridiques externes Mes John Klauberg, Michael Espinoza, Charles Vandenburgh et Spencer Curtis du cabinet Morgan Lewis & Bockus, LLP (New York).

Mes John Klauberg, Michael Espinoza, Charles Vandenburgh et Spencer Curtis. Source: Site web de Morgan Lewis & Bockus, LLP
Mes John Klauberg, Michael Espinoza, Charles Vandenburgh et Spencer Curtis. Source: Site web de Morgan Lewis & Bockus, LLP
Le vendeur ArcLight était représenté par le cabinet Latham & Watkins.

« Ce sont des actifs d'une grande qualité, et c'est rare que ces actifs deviennent disponibles sur le marché d'acquisition », a souligné mercredi Sophie Brochu, présidente-directrice générale d'Hydro-Québec, à l'émission Tout un matin, ajoutant « qu'il n'est pas impossible » que la société en fasse d'autres.

La PDG estime par ailleurs que cette acquisition permettra d’allier le savoir-faire de géant québécois de l’hydroélectricité dans la gestion et la valorisation de ressources à la connaissance fine du marché de la Nouvelle-Angleterre de Great River Hydro.

La puissance installée des centrales est de 589 mégawatts. La production de Great River Hydro alimente annuellement 213 000 foyers en Nouvelle-Angleterre. À titre comparatif, la centrale Manic-5 a une puissance installée de 1596 mégawatts, alors que celle de Carillon, sur la rivière des Outaouais, a une puissance installée de 753 mégawatts.

« Nous anticipons avec plaisir de continuer à fournir de l'hydroélectricité propre et renouvelable à nos concitoyens de la Nouvelle-Angleterre pendant de nombreuses années », a déclaré dans un communiqué le président et chef de la direction de Great River Hydro, Scott Hall.

Great River Hydro compte une centaine d'employées et employés expérimentés. Comme Hydro-Québec souhaite qu'elle demeure une entité à part entière, tous les emplois seront maintenus, de même que les conditions de travail, a réitéré Sophie Brochu sur les ondes de Radio-Canada.

Hydro-Québec estime que cette acquisition lui permettra de diversifier ses sources de revenus dans ce qui est son principal marché d’exportation, les États-Unis. La transaction est assujettie aux autorisations usuelles des agences réglementaires étatiques et fédérales.

De nouveaux barrages hydroélectriques?

Pendant la campagne électorale, le premier ministre François Legault avait déclaré que la carboneutralité devait passer par une augmentation jamais vue de la capacité de production électrique du Québec, avec la construction de nouveaux barrages.

« Ce que M. Legault a proposé en campagne, c'est textuellement le plan stratégique d'Hydro-Québec déposé il y a plusieurs mois », a souligné Mme Brochu, ajoutant ne pas avoir encore identifié les rivières sur lesquelles les barrages pourraient être construits.
3092

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires