Nouvelles

Des avocats acteurs en herbe recherchés !

Main image

Camille Dufétel

2023-07-24 11:15:00

Le Barreau cherche des citoyens pouvant être des avocats, prêts à faire étalage de leurs talents en art dramatique devant un juge de la Cour suprême… De quoi s’agit-il ?

Source: Shutterstock
Source: Shutterstock
Dans une publication sur LinkedIn diffusée courant juillet, le Barreau du Québec dit rechercher des acteurs en herbe prêts à participer bénévolement à une simulation de procès à Sherbrooke, le samedi 12 août. « Vous pourriez avoir la chance de faire étalage de vos talents en art dramatique devant un juge de la Cour suprême (un vrai) ! », est-il précisé.

Mais de quoi s’agit-il concrètement ? L’idée est de tenir ce jour-là, de 9h30 à 16h30 au palais de justice de Sherbrooke, les rôles de témoins lors de la simulation d’un procès qui aura lieu au terme du séminaire « Techniques de plaidoirie », animé par plus de 40 conférenciers.

Tous les citoyens passionnés d’affaires judiciaires, ou qui aimeraient mieux comprendre les rouages de la justice, pourront selon le Barreau parfaire leurs connaissances en la matière. Les avocats volontaires, qui sont prêts à aider leurs collègues à développer leurs habiletés de plaideurs, sont aussi ciblés par cet appel.

Les avocats qui participeront bénévolement comme témoins obtiendront d’ailleurs un rabais de 100 $ sur une formation du Barreau du Québec de leur choix, en ligne ou en salle.

Cette simulation de procès doit préparer les avocats aux différents éléments d’un procès et à la plaidoirie en Cour. Le Barreau indique que le procès simulé est plaidé simultanément par 14 équipes distinctes.

Le juge en chef de la Cour suprême du Canada, Richard Wagner. Photo : Radio-Canada
Le juge en chef de la Cour suprême du Canada, Richard Wagner. Photo : Radio-Canada
Le juge en chef de la Cour suprême du Canada, Richard Wagner, présidera l’un des procès simulés.

L’objet du litige dans la cause est le suivant, selon le Barreau : « Les proches survivants d’une personne décédée veulent bénéficier de l’assurance contractée par le défunt, alors que l’assureur refuse d’honorer la demande, en prétendant que le défunt se serait suicidé ».

Le Barreau indique qu’une rencontre préparatoire avec les procureurs aura lieu le vendredi 11 août en après-midi, à la Faculté de droit de l'Université de Sherbrooke.
2283

1 commentaire

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 11 mois
    Cette partie du séminaire est de la mauvaise science fiction
    Lorsque j'avais assisté à ce séminaire, il y a bien longtemps, "l'honorable" le plus haut perché (anciennement à la CSC) présidait un spectacle n'ayant pas grand chose à voir avec une simulation réaliste, devant l'ensemble des participants.

    Cette année là, un avocat "vedette" contre-interrogeait un témoin expert. Au bout de 45 minutes de petits pas ennuyeux (qui dans la vrai vie auraient été interrompus au bout de 10 minutes même par le juge le plus patient), la vedette entendait conclure en tournant en ridicule le témoin, en se servant d'une phrase tirée de la lettre par laquelle l'expert avait fait son entrée dans le dossier.

    Début du contre-interrogatoire: la "vedette" demande à l'expert s'il est un témoins "aux ordres", ou s'il "suit la science" (comme on dit sur le plateau de 24/60 depuis la crise du covid). Le témoin répond comme on peut s'y attendre.

    Ensuite: blabla durant 45 minutes, pour passer à travers les conclusions de l'expert.

    Clou du spectacle: la "vedette" sort la lettre par laquelle l'expert présente les services qu'il est en mesure de rendre, et dont le paragraphe final indique qu'il attende "les ordres" du mandant, puis il s'interroge à voix haute en disant "pourtant, en début de contre-interrogatoire vous aviez dit que vous n'étiez pas un témoins "aux ordres"!". C'est à ce moment que celui qui joue le témoin expert aborde une mine déconfite, que l'auditoire applaudit chaudement la "performance", et que l'honnorable (qui a gardé le silence tout ce temps) opine du bonnet avec un grand sourire. Ensuite, c'est le temps du cocktail.

    Heureusement qu'en marge de ce spectacle il y avait des ateliers par petits groupes, animés par des avocats d'expérience, et qui valaient la peine.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires