Nouvelles

Les avocats disent « oui mais » à l’IA

Main image

Didier Bert

2023-05-10 12:00:00

La plupart des avocats considèrent que l’intelligence artificielle est capable de les aider dans leur travail quotidien. Mais ils émettent un bémol…

Source: Shutterstock
Source: Shutterstock
Six mois après le lancement de ChatGPT, la grande majorité des avocats reconnaissent la capacité de l’IA à effectuer des travaux juridiques.

Huit avocats sur dix (82 %) reconnaissent que les outils d’intelligence artificielle (IA) tels que ChatGPT peuvent être appliqués à leur travail quotidien, selon un sondage mené par Thomson Reuters auprès de 440 avocats de cabinets de moyenne et grande taille au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Les réticents sont une infime minorité, rapporte ''LegalCheek''. Seuls 7 % des avocats considèrent que de tels outils d’IA ne peuvent pas s’appliquer à leur travail. Ils sont à peine plus nombreux (10 %) à être incertains sur cette utilisation.

Mais les avocats ne sont pas aussi unanimes pour dire que l’IA devrait concrètement être utilisée dans leurs travaux juridiques. Ils ne sont plus qu’une petite majorité (51 %) à partager ce point de vue.

Le quart des professionnels assermentés (24 %) sont d’avis que l’IA ne devrait pas être utilisée dans leur travail quotidien. Et un autre quart n’est pas certain de son opinion à ce sujet.

Présentement, seuls 3 % des avocats utilisent l’IA au quotidien, mais 34 % déclarent que leur cabinet est en réflexion quant à la possibilité de l’intégrer ou pas.
2573

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires