Financières des avocats(es)

Comment assurer la santé financière de son cabinet?

Main image

Sophie Ginoux

2023-11-14 13:15:00

De nombreux avocats perdent de l’argent en confondant les produits d’assurances personnels et corporatifs. Voici de quoi leur garantir de ne plus se faire avoir.

Michel Dugal. Source: Financière des avocates et avocats
Michel Dugal. Source: Financière des avocates et avocats
On le sait, à n’importe quel âge, une invalidité peut avoir de sérieuses répercussions sur soi, ses collaborateurs et son cabinet. Quand on est un avocat ou un notaire à son compte, que ce soit comme travailleur autonome, associé ou président d’un cabinet, les problèmes de santé inattendus auxquels on fait face prennent tout de suite une dimension importante.

La plupart des juristes souscrivent par conséquent des assurances d’invalidité personnelles… qui ne tiennent pas du tout compte de la bonne marche du cabinet pour pallier leur absence. Comment pourront-ils effectivement continuer à régler le loyer et les frais fixes du bureau, les salaires des employés, ainsi que les dépenses inhérentes à leurs activités?

« En injectant malheureusement leurs deniers personnels dans l’entreprise, répond Michel Dugal, conseiller pour la Financière des avocates et des avocats. Et qui plus est, en payant des primes bien supérieures à celles qu’ils devraient régler pour protéger leurs actifs. C’est un non-sens auquel il faut remédier! »

Coup de projecteur sur l’invalidité

De quoi parle-t-on quand on évoque l’invalidité? Il s’agit d’une période d’arrêt plus ou moins longue liée à un problème de santé majeur. Maladies, blessures, le résultat est le même : on ne peut plus exercer son métier, et on doit pallier ses revenus. Mais aussi ceux qu’on générait dans son cabinet.

Les assureurs canadiens proposent souvent différentes protections d’invalidité qui ne tiennent pas compte de ce deuxième volet.

« Mais c’est une grave erreur, car les assurés paient pour rien », explique M. Dugal. Pourquoi? Parce que le montant des primes pour une assurance invalidité personnelle et une assurance des frais généraux de la Financière n’est pas du tout le même.

Effectivement, si on compare par exemple les coûts des deux assurances pour un avocat dans la quarantaine, avec un montant assuré de 5000 dollars mensuels, on remarque que celui qui souscrit une assurance des frais généraux paiera en moyenne de 33 à 50 dollars mensuellement, tandis que dans le cas d’une assurance invalidité personnelle, il lui en coûtera plutôt de 90 à 170 dollars mensuellement. Une sacrée différence!

Le même exemple, pour une avocate dans la même catégorie d’âge, est encore plus frappant, puisqu’elle déboursera de 51 à 78 dollars par mois dans le premier cas, et de 250 à 310 dollars par mois dans le second.

Les plus de l’assurance des frais généraux

En plus d’offrir des économies majeures, l’assurance des frais généraux de la Financière, pensée expressément pour les besoins du secteur juridique, possède plusieurs avantages conséquents.

À commencer par le fait qu’elle s’enclenche en 14 jours, contrairement au temps de carence habituel de 30 jours pour les autres types d’assurances. Elle est également directement versée à la société, ce qui évite toute manutention de l’assuré, qui peut se concentrer sur son rétablissement.

Pour refléter la réalité d’un milieu juridique où il n’est pas rare de prendre sa retraite après 65 ans, l’assurance des frais généraux permet aussi de conserver sa couverture jusqu’à l’âge de 80 ans si on demeure actif jusqu’à 71 ans. Un autre atout non négligeable.

Et ce n’est pas tout! Comme un avocat fonctionne rarement seul, cette protection est aussi disponible pour les membres de son équipe, légale comme administrative. Il n’est donc plus nécessaire de souscrire des assurances pour chacun d’entre eux, puisque de facto, en cas d’invalidité totale ou partielle, une prestation mensuelle allant jusqu’à 12 000 dollars est prévue pour compenser leur absence, avec les mêmes modalités que celles de l’assuré principal.

Enfin, en guise de bonus, il faut savoir que ce type de primes n’est pas imposable. Oui, c’est vrai ! « Il s’agit d’une des rares grandeurs d’âme de Revenu Canada, alors autant en profiter » lance à la blague Michel Dugal.

Complète, généreuse, économique et taillée sur mesure pour les cabinets juridiques, l’assurance des frais généraux de la Financière des avocates et des avocats a par conséquent vraiment tout pour plaire. Renseignez-vous à son sujet !
1383

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires