Nouvelles

Une enquête conjointe sur ChatGPT

Main image

Marie-ève Buisson

2023-05-30 10:15:00

Les commissariats provinciaux et fédéraux lanceront une enquête conjointe sur OpenAI, l’entreprise qui exploite ChatGPT.

Luc Vinet, directeur général d'IVADO. Sources: Shutterstock et IVADO
Luc Vinet, directeur général d'IVADO. Sources: Shutterstock et IVADO
Le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada, le Commissariat à l’information et à la protection de la vie privée de la Colombie-Britannique, la Commission d’accès à l’information du Québec et le Commissariat à l’information et à la protection de la vie privée de l’Alberta mèneront l’enquête sur OpenAI, l’entreprise qui exploite ChatGPT.

Le Commissariat fédéral avait lancé en avril dernier une enquête sur OpenAI à la suite d’une plainte selon laquelle « des renseignements personnels ont été recueillis, utilisés et communiqués sans consentement ».

Les quatre autorités ont alors décidé d’enquêter conjointement sur cette affaire en prenant en compte que cette intelligence artificielle a une vaste portée, « que ses répercussions sur la vie privée sont importantes et qu’elle touche toute la population canadienne ».

Elles pourront ainsi mettre en commun leurs ressources et leur expertise pour tenter de faire respecter de manière plus efficace les lois sur la protection des renseignements personnels.

Cette enquête vise à établir si OpenAI :
  • a obtenu un consentement valable pour la collecte, l’utilisation et la communication des renseignements personnels des individus établis au Canada au moyen de ChatGPT;

  • a respecté ses obligations en matière de transparence, d’accès, d’exactitude des renseignements et de responsabilité;

  • a recueilli, utilisé ou communiqué des renseignements personnels à des fins acceptables, raisonnables ou légitimes dans les circonstances.

Selon Luc Vinet, directeur général d'IVADO, il est pertinent d’avoir une telle enquête et sur le besoin de réglementer l'intelligence artificielle.

« Tout système et toute technologie doit respecter les lois et les règlements. C’est tout à fait approprié de réagir comme cela à une plainte qui a été formulée. Il y a d’une part une volonté de réglementation à Ottawa, et il y a une même prise de conscience au Québec et dans d'autres provinces. On peut espérer que ces efforts et cette prise de conscience donneront lieu à cette réglementation que l’on souhaite », mentionne-t-il à Radio-Canada.

Selon le spécialiste en intelligence artificielle, il est normal de craindre ChatGPT en matière de divulgation de renseignements personnels.

« ChatGPT pourrait avoir accès à des choses que vous ne souhaitez pas mettre dans le domaine public. Et il est important que ce soit vérifié, et le cas échéant que OpenAI soit tenue de respecter les données privées », précise-t-il.

Selon la Commission d’accès à l’information, « les organismes de régulation du Canada, du Québec, de la Colombie-Britannique et de l’Alberta travaillent souvent ensemble sur des dossiers relatifs aux lois sur la protection des renseignements personnels qui entraînent des répercussions à l’échelle du Canada ».

Puisqu’il s’agit d’une enquête en cours, les commissariats provinciaux et fédéraux précisent qu’aucune information supplémentaire ne peut être communiquée pour l’instant.

''Avec Radio-Canada''
2803

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires