Nouvelles

Cogeco fait l’acquisition d’un autre fournisseur internet

Main image

Radio -canada

2023-02-27 10:15:00

Cogeco a récemment annoncé avoir fait l’acquisition d’Oxio, un fournisseur internet indépendant. Qui sont les avocats?

Mes Warren M. Katz, Olivier Godbout, Jordan Altman, Fabian Bargout et Marc-Antoine Beauchamp. Source: Stikeman Elliott
Mes Warren M. Katz, Olivier Godbout, Jordan Altman, Fabian Bargout et Marc-Antoine Beauchamp. Source: Stikeman Elliott
Un autre fournisseur indépendant d'Internet est avalé par une plus grande société de télécommunications. L'entreprise montréalaise oxio est tombée dans le giron du câblodistributeur Cogeco.

Les deux entreprises ont annoncé mardi l'acquisition d'oxio, fondée en 2019. Avant cette transaction, Cogeco était la seule entreprise de télécommunications qui exerçait ses activités sous une seule marque, note l'analyste Jérôme Dubreuil, de Desjardins Marché des capitaux. « Avoir une deuxième marque qui vise un autre segment pourrait étendre le marché de Cogeco, ce que nous voyons d'un œil favorable. »

Mes Annie Turcotte et Antoine Guilmain. Source: Gowling WLG
Mes Annie Turcotte et Antoine Guilmain. Source: Gowling WLG
Les avocats représentant Cogeco sont Mes Warren M. Katz, Olivier Godbout, Jordan Altman, Fabian Bargout et Marc-Antoine Beauchamp, du cabinet Stikeman Elliott et du cabinet Gowling WLG, Mes Annie Turcotte et Antoine Guilmain.

Les avocats internes agissant pour Cogeco étaient Christian Jolivet, premier vice-président, aux affaires d’entreprise, chef des affaires juridiques et secrétaire de COGECO inc. et de Cogeco Communication, Natacha Leclerc, directrice aux affaires juridiques de Cogeco Connexion et Caroline Dignard, VP aux affaires juridiques et chef de la protection des renseignements personnels de Cogeco Connexion.

L'entreprise n'a pas mentionné le montant de la transaction, mais M. Dubreuil l'évalue entre 20 millions et 35 millions de dollars. Il estime que l'apport d'oxio aux bénéfices de Cogeco serait limité.

Le président de Cogeco Connexion, Frédéric Perron, a souligné dans un communiqué qu'oxio avait un taux de satisfaction élevé de la part de sa clientèle pour son service Internet résidentiel « fondé sur une expérience entièrement numérique ». Cogeco a l'intention de laisser oxio exercer ses activités comme une entreprise indépendante.

Mes Christian Jolivet et Caroline Dignard. Sources: Cogeco et LinkedIn
Mes Christian Jolivet et Caroline Dignard. Sources: Cogeco et LinkedIn
Cette annonce survient au moment où le câblodistributeur songe à faire le saut dans le sans-fil. Son grand patron, Philippe Jetté, affirmait en janvier que les conditions étaient « prometteuses » et que l'entreprise montréalaise devrait présenter un plan détaillé à cet égard d'ici la fin de l'année. La décision reste toujours conditionnelle aux détails du cadre réglementaire qui lui permet de louer l'accès au réseau des grandes sociétés de télécommunications canadiennes, soit Bell, Telus et Rogers.

M. Dubreuil ne croit pas qu'une incursion dans le sans-fil constitue la seule raison de cette transaction, mais il ajoute qu'elle serait plus logique si Cogeco décidait de faire le saut. L'ajout d'oxio lui donne une plus grande empreinte et lui procure une marque à partir de laquelle elle pourrait décider de vendre des services sans fil.

Les petits passent dans le giron des gros

La transaction fait suite à une série d'acquisitions récentes de fournisseurs indépendants. Les entreprises EBOX et Distributel sont passées dans le giron de Bell. VMedia, pour sa part, a été acquise par Vidéotron.

Cette vague de transactions fait suite à une décision du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) qui, en 2021, avait annulé une baisse des tarifs de gros annoncée en 2019.

La décision avait soulevé l'ire des fournisseurs indépendants, qui y avaient vu une attaque contre la concurrence. Ceux-ci avaient affirmé que la décision entraînerait une hausse des prix pour les consommateurs et fragiliserait l'écosystème des fournisseurs indépendants.

L'action de Cogeco Communications avait perdu 3,10 $, ou 4,18 %, à 70,98 $, à la fermeture de la séance à la Bourse de Toronto.
4304

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires