Nouvelles

La pandémie pèse encore sur les jeunes diplômés

Main image

Didier Bert

2023-08-30 12:00:00

La santé mentale des jeunes diplômés continue de souffrir des conséquences de la pandémie de Covid-19.

 Fiona Trevelyan Hornblower et Jennifer Mandery de la Fondation NALP. Source: Canadian Lawyer
Fiona Trevelyan Hornblower et Jennifer Mandery de la Fondation NALP. Source: Canadian Lawyer

Les nouveaux venus dans le milieu du droit doivent toujours concilier leur début de carrière avec l’impact négatif de la pandémie sur leur santé mentale.

Plus de la moitié (55 %) des récents diplômés en droit considèrent que la pandémie a eu un impact négatif sur leur santé mentale et leur bien-être, selon une enquête du Répertoire canadien d’employeurs juridiques (NALP) et de la Fondation NALP. Le sondage a été mené auprès de diplômés de cinq facultés de droit, qui ont obtenu leur diplôme en 2019.

Cet impact négatif est ressenti plus fortement parmi les femmes, précise le Canadian Lawyer Mag.

Les cabinets semblent avoir des difficultés à prendre en compte cette réalité, et surtout à remédier aux problèmes de santé mentale des jeunes diplômés. Quand on les interroge sur ce qui alimente leur satisfaction au travail, le soutien au bien-être et à la santé mentale figure près de la dernière place.

Les trois-quarts (77 %) de ces diplômés bénéficient d’horaires de travail hybrides.

Par ailleurs, l’enquête montre la grande mobilité des diplômés en droit de l’année 2019. Deux sur trois (65 %) ont occupé deux postes ou plus depuis l’obtention de leur diplôme il y a quatre ans.

Le principal facteur de changement d’emploi est d’obtenir une meilleure rémunération et de meilleures primes (54 %).
1375

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires