Nouvelles

Décès d’un ancien juge en chef du Québec

Main image

Didier Bert

2023-03-22 15:00:00

Cet ancien magistrat, fervent partisan de la simplification de l’accès à la justice, avait été juge en chef du Québec. Il est décédé.

Pierre A. Michaud n'est plus... Source: Ordre national du Québec
Pierre A. Michaud n'est plus... Source: Ordre national du Québec
L’ancien juge en chef du Québec Pierre A. Michaud s’est éteint à l’âge de 86 ans.

Ce natif de Port-Alfred, au Saguenay, a mené sa carrière d’avocat au sein du cabinet Desjardins Ducharme à Montréal, dès son accession au barreau en 1961.

Durant sa carrière d’avocat, Pierre A. Michaud a exercé essentiellement en droit civil, droit commercial, droit des assurances et droit administratif. Il a plaidé devant tous les tribunaux du Québec et devant la Cour suprême du Canada.

L’ancien juge en chef de la Cour supérieure, François Rolland, a rencontré Me Pierre A. Michaud il y a plus de 45 ans.

« J’étais un tout jeune avocat; nous étions tous deux sur des comités au Barreau de Montréal puis au Barreau du Québec », se souvient l’ami du défunt. « Il était toujours facile d’accès. »

En 1983, Pierre A. Michaud est nommé juge à la Cour supérieure du Québec, dont il sera nommé juge en chef adjoint neuf ans plus tard.

En 1994, le juge est nommé juge en chef de la Cour d’appel du Québec, succédant à Claude Bisson. Le juge Michaud a joué un rôle déterminant dans la réforme de la procédure civile. Sous son impulsion, Louise Otis a implanté le programme de médiation à la Cour d’appel, un des premiers systèmes de conciliation au monde.

Simplifier l’accès à la justice

François Rolland salue l’apport de Pierre A. Michaud à la justice québécoise et canadienne.

« Il a beaucoup fait pour faciliter l’accès à la justice », souligne l’actuel président du conseil d’administration d’Educaloi. Il trouvait ça compliqué de traiter avec des gens compliqués. Or, il est assez fréquent chez les avocats de compliquer les choses inutilement! »

Durant toute sa carrière, Pierre A.Michaud aura mis de l’avant l’accessibilité de la justice. « Sa marotte était de simplifier », relève François Rolland.

« Il tenait à simplifier la procédure pour rendre la justice plus accessible au commun des mortels. Il répétait que la justice devait servir à tout le monde, pas juste aux grandes entreprises. Il faisait tout ce qu’il pouvait pour faciliter les procédures afin de permettre aux gens d’accéder aux tribunaux. »

Pierre A. Michaud a été vice-président du Conseil canadien de la magistrature et a présidé plusieurs comités d'enquête sur la conduite des juges.

À sa retraite de juge en 2002, Pierre A. Michaud devient conseiller pour le cabinet Ogilvy Renault qui fusionne ultérieurement avec Norton Rose.

Pierre A. Michaud. Source: LinkedIn
Pierre A. Michaud. Source: LinkedIn
Le juge Michaud a été membre du Centre national et international d'arbitrage commercial du Québec, du Comité international des Chambres de l'ADR et de la Commission d'arbitrage de la Chambre de commerce internationale. Il a également été président du comité d'audience de l'Organisation de réglementation de l'industrie de l'investissement du Canada.

Premier président du Comité sur le rôle des juges dans l'information au public, il a favorisé une plus grande participation des juges auprès des médias pour mieux faire connaître le rôle des juges et le fonctionnement de notre système de justice.

Pierre A. Michaud a été professeur associé à la Faculté de droit de l'Université de Montréal. Il était diplômé en droit de l’Université de Montréal.

Il a été vice-président du conseil d'Educaloi et membre du conseil du Centre d'accès à l'information juridique (CAIJ).

L’ancien juge a été nommé Officier de l'Ordre du Canada en 2004, après avoir été nommé Conseiller de la Reine en 1976.

Pierre A. Michaud avait reçu la Médaille du Barreau du Québec en 2008, pour sa contribution remarquable à son ordre professionnel et à l'avancement du droit, plus particulièrement en raison de son engagement et de son action très concrète pour favoriser l'accès à la justice par la médiation et la diffusion de l'information juridique auprès du public.

« Un homme foncièrement bon »

« Pierre était doté d’une grande compétence, d’un sens du jugement exceptionnel, enrobé d’un humour sans égal », salue François Rolland, se souvenant de son partenaire de golf comme « un grand joueur ».

« Le juge Michaud a été mon premier voisin de bureau », se rappelle Me Sophie Gagnon, directrice générale de Juripop, dans une publication sur les réseaux sociaux. Il ne manquait jamais de me saluer le matin et s’empressait de souligner mes accomplissements de la petite avocate qui devenait grande, du premier interro’ au premier procès mené toute seule. Un homme foncièrement bon, source inépuisable de conseils et de sourires lumineux. Je garde mille souvenirs de son humanité chaleureuse et de son grand sens de la justice. »

De son côté, Me Pascale Pageau, présidente de Delegatus, rend hommage à « un être remarquable qui nous a laissé un précieux héritage », dans une publication sur LinkedIn.

« Pierre Michaud était un homme formidable. Véritable mentor pour Éducaloi, il a été pour nous un guide et une véritable source d’inspiration. Il est assurément un des bâtisseurs d’Éducaloi », salue Me Nathalie Roy, ex-directrice générale d’Educaloi, à présent conseillère en innovation et transformation de l’industrie au CAIJ.

Pierre A. Michaud avait perdu sa conjointe Louise Painchaud l’été dernier. Il laisse dans le deuil ses deux fils, Jacques Michaud et Jean-François Michaud, qui est lui-même juge de la Cour supérieure depuis 2013.
4858

2 commentaires

  1. pigeon  dissident
    pigeon dissident
    il y a un an
    condoléances
    J'ai eu la chance de le côtoyer à quelques occasions, c'était un homme extraordinaire et d'une grande humanité.

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a un an
    Condoléances
    Mes condoléances à la famille. C'était un très bon juriste et un homme très sympathique. Il a donné beaucoup de son temps à la communauté juridique et je crois qu'ont doit le remercier pour ça.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires