Nouvelles

C’est reparti pour les élections du Barreau...

Main image

Camille Dufétel

2023-03-24 13:15:00

Il sera bientôt temps de voter pour combler plusieurs postes au CA du Barreau du Québec. Quelles sont les dates clés et qui sont les candidats ?

Me Catherine Claveau
Me Catherine Claveau
La période électorale a déjà débuté le 28 février dernier et se terminera la veille du premier jour du scrutin, soit le 1er mai avant minuit.

Le scrutin électronique débutera le 2 mai et se terminera à 16 heures le 12 mai. La date maximale de publication des candidatures est le 28 mars à 18h01. La fin des élections est le 12 juillet.

Cette année, sept postes électifs sont à combler.

Tout d’abord, celui de Bâtonnier du Québec, pour un mandat de deux ans. Il est élu au suffrage universel pour les membres de l’Ordre habiles à voter.

Deux postes d’administrateurs pour la section de Montréal sont également à pourvoir. Idem pour la section de Québec.

Pour les sections de l’Abitibi-Témiscamingue, du Bas-Saint-Laurent–Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, de la Côte-Nord et du Saguenay–Lac-Saint-Jean, un poste avec un mandat de deux ans pour un administrateur issu de la section du Bas-Saint-Laurent–Gaspésie– Îles-de-la-Madeleine est à pourvoir.

Pour les sections de Laurentides–Lanaudière, de Laval et de l’Outaouais, il y a un poste pour un mandat de deux ans pour un administrateur issu de la section de Laval.

Les membres habiles à voter votent pour les administrateurs de leur section ou du groupe de sections qui les concernent.

À noter que les administrateurs en poste ont le droit de se porter candidats pour un second mandat à l’exception de ceux qui ont effectué deux mandats consécutifs.

Poste de Bâtonnier

En date du 23 mars, les candidatures étaient les suivantes.

Me Catherine Claveau se représente au poste de Bâtonnière du Québec.

Elle l’est déjà depuis le 1er juin 2021 et exerce ainsi un droit de surveillance général sur les affaires du Barreau du Québec tout en assumant les responsabilités liées à cette fonction. Me Julien Beaulieu et Me Marcel-Olivier Nadeau occupent les postes de vice-présidents.

La Barreau 1989, aussi médiatrice accréditée en matières civile, commerciale et familiale et administratrice de sociétés certifiées, a fondé le Cabinet d'avocats Saint-Paul à Québec en 1997 avec ses associés.

Mes Fabien Jean et Caroline Gagnon
Mes Fabien Jean et Caroline Gagnon
Candidats aux autres postes

Me Caroline Gagnon est candidate au poste d’administrateur à Québec. Elle a entre autres été bâtonnière au Barreau de Québec du 11 septembre 2020 au 27 février 2023.

La Barreau 1994 affirme que ses objectifs et priorités sont d’avancer sur le plan du bien-être des avocats, de l’accès à la justice, du rôle de l’avocat, de la transformation numérique et de la communication entre les différents acteurs de la justice.

Elle pratique au sein du cabinet Jurisolution Champlain inc. dans les domaines du droit civil, droit commercial ainsi qu’en droit professionnel.

Me Fabien Jean, Barreau 2002 expérimenté en protection de la jeunesse, sollicite aussi un poste d’administrateur à Québec. Le Barreau du Québec a ajouté sous sa candidature une décision disciplinaire de 2016 à consulter. Ses objectifs n’ont pas encore été publiés.

Mes Mylène Lemieux-Ayotte et Extra Junior Laguerre
Mes Mylène Lemieux-Ayotte et Extra Junior Laguerre
Me Extra Junior Laguerre, Barreau 2007, est pour sa part candidat pour un poste à Montréal. Le fondateur de Laguerre Fiscaliste aide ses clients à trouver des solutions pour régler leurs différends avec l’Agence du revenu du Canada et Revenu Québec.

Aussi à Montréal, Me Mylène Lemieux-Ayotte est candidate. Barreau 2013, elle est conseillère juridique en droit commercial et des technologies chez Cisco depuis 2018.

Pour les sections de l’Abitibi-Témiscamingue, le Bas-Saint-Laurent–Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, la Côte-Nord et le Saguenay–Lac-Saint-Jean, Me Marcel-Olivier Nadeau se porte candidat.

Barreau 2010, il est associé au sein des groupes de Droit des assurances et de Litige civil et commercial chez Robinson Sheppard Shapiro.

Comme précisé plus haut, il est vice-président du Barreau du Québec pour l’exercice 2022–2023. Il a aussi été bâtonnier du Barreau du Saguenay–Lac-Saint-Jean en 2020–2021.

Mes Simon Tremblay et Marcel-Olivier Nadeau
Mes Simon Tremblay et Marcel-Olivier Nadeau
C’est en juin 2021 qu’il a entamé un mandat de deux ans comme administrateur du Barreau du Québec, nommé par les régions du Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, d’Abitibi-Témiscamingue, de la Côte-Nord et du Saguenay-Lac-St-Jean.

Il souhaite renouveler ce mandat et estime que l’accès à la justice doit demeurer l’une des préoccupations principales et prioritaires de l’Ordre.

Me Simon Tremblay, Barreau 2003, avocat en chef et directeur principal du Service des affaires juridiques à la Ville de Laval depuis bientôt sept ans, est candidat au poste d’administrateur à Laval.

Pour les élections 2023, le Conseil d'administration a nommé les cinq membres du Comité électoral. Il est composé de la secrétaire de l’Ordre, Me Sylvie Champagne, qui en est membre d’office, ainsi que de Me Jean-François Morin, président, de Me Olivier Cournoyer Boutin, de Me Catherine Ouimet, de Me Pascale Tremblay, et de Me Kateri Vincent.

Le saviez-vous ?

Selon le Barreau du Québec, le terme « bâtonnier », qui n’est utilisé que dans les pays francophones, était utilisé en France au Moyen ge pour désigner un avocat choisi par ses pairs pour porter dans les cérémonies publiques le bâton ou la bannière d’une confrérie sous la protection de Saint-Nicholas ou de Saint-Yves. Les avocats qui ont occupé la fonction de bâtonnier du Québec conservent le titre de bâtonnier à vie.

3330

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires