Nouvelles

Ils demandent l'arrestation d'une juge!

Main image

Marie-ève Buisson

2023-07-13 13:15:00

Un procès en Cour supérieure a été interrompu par une dizaine de citoyens. Ils voulaient qu'on arrête la juge!

Palais de justice de Rimouski. Source: Ministère de la Justice
Palais de justice de Rimouski. Source: Ministère de la Justice
Incroyable mais vrai ! Un groupe de citoyens a demandé l’arrestation d’une juge de la Cour supérieure, Marie-Paule Gagnon, en plein procès, à Rimouski.

C’est ce qu’on peut voir dans une vidéo publiée sur Youtube par un certain Patrick Tremblay.

Selon le Journal de Montréal, un citoyen nommé Stéphane Dumais s’est retrouvé devant les tribunaux pour n’avoir jamais remboursé un prêt de 100 000 $ que son entreprise devait à la Banque de développement du Canada.

Après avoir lu pendant près de trois minutes un document, la juge a demandé aux proches de M. Dumais de s’asseoir.

Il n’a fallu que quelques minutes avant que des citoyens de la Garde nationale du Québec ne s’enflamment.

« On demanderait de couper le micro de madame la juge. Elle n’a pas d’autorité dans cette cour ! »

« Qu’elle sorte d’icitte ! »

« Sortez madame la juge! »

« On va procéder à votre arrestation ! »

Après les nombreux hurlements des citoyens, la juge a quitté la salle.

« On vous a demandé de l’arrêter, vous allez l’arrêter. Ce n’est pas vous qui décidez quand la cour se termine, voyons donc ! » s’est exclamé un membre du groupe à un constable spécial.

Selon le ministère de la Justice, il n’y a eu aucune arrestation. Le procès a été reporté au 21 juin. Le jugement a toutefois été rendu ce mois-ci, puisque personne ne s’est présenté à la seconde audience.
5791

10 commentaires

  1. A
    A
    Mauvaise gestion de la part des constables.
    La première chose à faire est d'évacuer ceux qui filment.
    Ensuite on règle le reste.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 7 mois
      Au contraire !
      Empêcher de filmer une justice censément publique ne fera qu'alimenter les critiques.

    • Avocat
      Avocat
      il y a 7 mois
      N'importe quoi
      Les audiences sont publiques mais ne peuvent être filmées. Point. C'est la loi.

  2. A
    A
    C'était tellement passionant ce que Stéphane Dumais racontait en monologue au sujet du FMI et de la Constitution et des Chartres des libârtés. NOT.

  3. Anonyme
    Anonyme
    il y a 7 mois
    Le système judiciaire récolte ce qu'il a semé
    Un système de justice qui s'est lentement mais sûrement éloigné des besoins des gens, et dont les membres le plus bavards sont également les plus arrogants (au point de parfois ne cacher qu'à peine leur mépris pour tout ce qui fait la spécificité du Québéc), fini par produire ce genre de résultat.

    Les juges des tribunaux supérieurs (sauf quelques exceptions), après avoir semé un mépris de classe pendant plus de 40 ans, commencent à récolter les fruits de leur condescendance.

    Du haut de leur poste garanti par la constitution, ils se pensaient "smattes" en agissant comme le bras armé des ennemis du Québec, mais la famille idéologique à laquelle ils appartiennent, maintenant éprise de wokisme, est en train de transformer les bancs de juges en siège éjectables, à coup de plainte en "déontologie".

    À mon avis, le party ne faite que commencer.

    Tchin-tchin !

    • A
      A
      Ben non.
      C'était efficace et smooth.

      Il s'agit d'une affaire où un organisme gouvernemental réclame le remboursement d'un prêt de 100K à Dumais et à son entreprise. Arrogance ou pas, crois-moi, le jugement fut rendu en moins de deux et la Justice a très bien servi le créancier-prêteur qui réclamait son dû. Les «besoins» dudit justiciable (le créancier) furent très bien servis.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 7 mois
      Le sage pointe la lune, et vous regardez son doigt !
      Ce qui est à remartquer, dans cette histoire, est le fait que le débiteur est un homme d'affaire, qu'il a contracté une dette auprès de la BDC (une institution qui finance des affaires arrivées à un certain stade de développement, ayant des perspective d'exportation, ...).

      Quand le profil d'un entrepreneur correspond aux exigences de la BDC, et qu'il baigne dans un univers juridique parallèle (celui de ses chums venus demander l'arrestation de la juge), ça en dit long sur l'écart qui se creuse entre le système de justice et la population.

    • Avocat
      Avocat
      il y a 7 mois
      Hypocrisie
      Ce qui est surtout à remarquer c'est que quand vient le temps d'emprunter 100 000$, Monsieur vit dans le monde normal et accepte la règle de droit qui fait en sorte qu'un prêt est garanti par hypothèque, que cette garanti vise à protéger le prêteur, etc...

      Mais quand vient le temps de ne pas rembourser, ah là il vit dans son monde parallèle et la cour n'a pas juridiction sur lui.

      Bel hypocrite.

  4. YB
    elon le ministère de la Justice, il n’y a eu aucune arrestation
    Pourquoi pas ? Ils auraient besoin d'une bonne leçon de vie et de civisme. Un petit séjour en prison peut faire des miracles pour leur ouvrir les yeux !

    • Avocat
      Avocat
      il y a 7 mois
      prison
      Ça ouvre aussi d'autre chose que les yeux, selon mes infos.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires