Nouvelles

Le camion d'un récidiviste confisqué, tranche la CSC

Main image

La Presse Canadienne

2013-01-17 10:20:00

Un récidiviste de conduite en état d'ébriété devra dire adieu à son camion: la Cour suprême du Canada a tranché qu'il n'était pas démesuré de lui confisquer son véhicule afin de protéger le public.

Dans une décision rendue jeudi, le plus haut tribunal du pays a jugé que la confiscation n'est pas démesurée dans le cas d'Alphide Manning, qui avait un lourd dossier criminel.

En juin 2010, celui-ci avait plaidé coupable d'avoir conduit son camion alors que sa capacité de conduire était affaiblie par l'effet de l'alcool. Il avait déjà été arrêté plusieurs fois pour conduite en état d'ébriété.

Malgré la peine de prison imposée par le juge et l'interdiction de conduire, la Couronne avait demandé la confiscation de son véhicule, soutenant qu'il constituait un "bien infractionnel" au sens du Code criminel, bref, d'un bien qui sert à commettre un crime.

Mais cette demande lui avait été refusée par les deux instances inférieures, la Cour du Québec et la Cour d'appel. Elles estimaient que la saisie serait démesurée pour cet homme âgé qui vivait très modestement et qui disait avoir besoin de son véhicule pour ses rendez-vous médicaux et ceux de sa conjointe.

Pour lire le jugement complet, cliquez ici

Procureur de l’appelante : Poursuites criminelles et pénales du Québec, Baie‑Comeau, Québec.
Procureur de l’intimé : Patrick Jacques, Beaupré, Québec.
Procureur de l’intervenant le Directeur des poursuites pénales du Canada : Service des poursuites pénales du Canada, Ottawa.
Procureur de l’intervenant le procureur général de l’Ontario : Procureur général de l’Ontario, Toronto.
Procureurs de l’intervenante l’Association canadienne des libertés civiles : Blake, Cassels & Graydon, Toronto.
Procureurs de l’intervenante l’Association des libertés civiles de la Colombie‑Britannique : Irving Mitchell Kalichman, Montréal.
3611

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires